GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Pompeo et Lavrov s’accordent sur l'importance de renouer le dialogue

    media Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo et le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, se serrent la main avant leur entretien à Sochi, le 14 mai 2019. Pavel Golovkin/Pool via REUTERS

    Une visite pour tenter de briser la glace qui s’est accumulée entre Moscou et Washington. C’est du moins l’objectif affiché par Mike Pompeo à son arrivée en Russie. Le chef de la diplomatie américaine a été reçu ce mardi 14 mai par son homologue russe Sergueï Lavrov sur les bords de la mer Noire, à Sotchi. Mike Pompeo devait ensuite avoir un entretien avec le président russe Vladimir Poutine.

    Avec notre correspondant à Moscou,  Daniel Vallot

    La liste des sujets qui fâchent entre Moscou et Washington n’a cessé de s’allonger en quelques années, de l’Iran à l’Ukraine en passant par la Syrie ou plus récemment le Venezuela. Mais le chef de la diplomatie américaine en est convaincu, il est possible de renouer les fils du dialogue entre Moscou et Washington.

    « Je suis ici aujourd'hui parce que le président Trump est déterminé à améliorer cette relation. Nous avons des divergences, mais nous n'avons pas à être des adversaires sur tous les sujets », a déclaré Mike Pompeo.

    À lire aussi : De nombreux dossiers au menu de la visite de Pompeo en Russie

    Une volonté de dialogue partagée, officiellement en tous cas, par les interlocuteurs russes de Mike Pompeo. Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, estime lui aussi qu’un réchauffement des relations est possible entre les deux pays.

    « Nous comprenons que des deux côtés s'est accumulé un certain nombre de soupçons et de préjugés, mais personne n’y a intérêt. Il est temps de commencer à construire un nouveau modèle de perception mutuelle », a commenté Sergueï Lavrov.

    Plusieurs sujets pourraient servir de terrain d’entente entre Moscou et Washington. L’échange de renseignements dans la lutte antiterroriste, mais aussi le contrôle des armes nucléaires. Avec un enjeu de taille : la reconduction du traité Start, qui arrive à échéance en 2021.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.