GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le chef du Hezbollah dénonce une attaque au drone israélienne contre une «cible» dans son fief
    • Trump annonce depuis le G7 la conclusion d'un accord commercial «de principe» Etats-Unis/Japon
    Europe

    Le Parlement allemand juge «antisémite» le mouvement anti-israélien BDS

    media La motion, non contraignante, a été adoptée à une large majorité par le Parlement allemand (illustration). JOHN MACDOUGALL / AFP

    Le Parlement allemand a adopté ce vendredi 17 mai à une large majorité une motion condamnant le mouvement anti-israélien BDS (Boycott Désinvestissment Sanctions), jugé antisémite.

    « Les appels aux boycotts d’artistes israéliens comme les autocollants "Don’t buy" du mouvement BDS sur les produits israéliens rappellent la période la plus terrible de l’histoire allemande, le Troisième Reich », estime la motion adoptée à une très large majorité par le Parlement allemand, rapporte notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut.

    La motion avait toutes les chances de passer puisqu'elle était soumise au vote par les plus grands partis de la chambre basse (Bundestag), l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel et son allié bavarois CSU, ainsi que le parti social-démocrate (SPD), qui gouvernent ensemble depuis plus d'un an. Les Verts et les libéraux du FDP s'y étaient aussi joints. « Le mode argumentaire et les méthodes du mouvement BDS sont antisémites », jugent ces partis.

    Bête noire des autorités israéliennes, le BDS est une campagne mondiale de boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël destinée à obtenir la fin de l'occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens.

    Ce vote au Bundestag intervient à la veille du concours de l’Eurovision qui se déroule à Tel-Aviv et que l’organisation avait appelé à boycotter. Des orateurs ont dénoncé de tels appels où le logo du concours et le drapeau israélien avaient été remplacés par SS, les forces d’élite nazies.

    Le texte du Parlement n’est pas contraignant. Il appelle le gouvernement à ne pas soutenir le mouvement BDS ou les groupes qui partagent ses buts.

    Mais une centaine de députés qui ont voté ce texte ont en même temps émis des réserves. Ils jugent par exemple nécessaire de distinguer des positions antisémites d’une légitime critique à l'égard d’Israël. Le parti d’extrême droite AfD souhaitait l’interdiction pure et simple du mouvement BDS et s’est abstenu. Le parti de gauche Die Linke a rejeté le texte.

    Le Premier ministre israélien a salué ce vote comme une « importante décision ». « Je salue le Bundestag pour l'importante décision qui reconnaît le BDS comme un mouvement antisémite et proclame qu'on ne peut pas lui verser de financement. J'apprécie particulièrement l'appel lancé par le Bundestag au gouvernement allemand pour qu'il cesse de financer des organisations qui agissent contre l'existence d'Israël », a réagi Benyamin Netanyahu sur son compte Twitter.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.