GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: un projet d'église gelé à Ekaterinebourg après l'intervention de Poutine

    media Manifestation d'opposants à la reconstruction d'un édifice religieux à Ekaterinebourg, en Russie, le 15 mai 2019. Alexei VLADYKIN / AFP

    Le projet de construction à l’identique d’une cathédrale détruite par le pouvoir soviétique dans un parc public d’Ekaterinebourg, en Russie, a été suspendu grâce à la mobilisation des riverains. Ils manifestaient depuis le début de la semaine pour la préservation de leur parc, en venant aux mains avec la sécurité du chantier.

    Avec notre correspondant en Russie,  Jean-Didier Revoin

    Il aura fallu l’intervention publique d’un Vladimir Poutine qui s’est dit étonné par cette polémique régionale pour débloquer la situation. Le président russe a fait savoir que l’opinion des riverains du parc dans lequel l’église orthodoxe souhaite édifier une cathédrale ne pouvait être ignorée et qu’il fallait la prendre en compte.

    Presque immédiatement après, Alexandre Vissokinsky, maire de la ville d’Ekaterinebourg, dans l’Oural, a annoncé la suspension des travaux jusqu’à l’annonce des résultats d’une consultation populaire qui sera organisée auprès des riverains. Un virage à 180 degrés pour les autorités locales.

    Heurts sur place

    Aux yeux des citoyens, pour lesquels il était difficile d’entamer un dialogue constructif, c'est un succès. La mobilisation d’environ 2 000 personnes avait commencé en début de semaine après la soudaine mise en place de barrières délimitant les contours du futur chantier dans le parc de la ville.

    Rapidement, des heurts avaient éclaté sur place entre des opposants au projet et les forces en charge de la surveillance du périmètre. Une petite centaine d’opposants avaient alors été arrêtée pour des actes de hooliganisme léger, faits passibles de trois à dix jours de prison.

    ► À lire aussi : À Ekaterinebourg, vives tensions autour d’un projet d’église

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.