GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Autriche: l'extrême droite piégée dans une vidéo

    media Heinz-Christian Strache, vice-chancelier autrichien d'extrême-droite, en conférence de presse le 23 avril 2019. REUTERS/Leonhard Foeger

    Une vidéo publiée le 17 mai par deux journaux allemands montre Heinz-Christian Strache, chef du FPÖ (extrême-droite), qui semble promettre l’attribution de marchés publics en l’échange d’un soutien notamment financier de la campagne de son parti.

    Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace,

    C’est une vidéo qui embarrasse le cœur du pouvoir en Autriche, pays dirigé depuis fin 2017 par une coalition entre le parti conservateur, l’ÖVP et l’extrême droite du FPÖ. Elle daterait de juillet 2017, soit trois mois avant les élections législatives. Heinz-Christian Strache, chef du FPÖ, et Johann Gudenus, membre éminent du parti y échangent avec une femme qui se fait passer pour la nièce d’un oligarque russe, accompagnée d’un homme.

    Il s’agit en réalité d’un piège selon les journaux allemands Der Spiegel et Süddeutsche Zeitung, les deux Autrichiens sont filmés à leur insu. On entend tout de même distinctement Heinz-Christian Strache proposer à son interlocutrice d’investir des millions d’euros dans le Kronen Zeitung, le tabloïd le plus lu d’Autriche, afin de lui donner une orientation pro-FPÖ à quelques semaines des législatives.

    Le parti se chargerait ensuite d’écarter les plumes critiques pour des collaborateurs acquis à leur cause. Et en échange de cet investissement, Heinz-Christian Strache promet à la jeune femme l’attribution de marchés publics, une fois le parti installé au gouvernement.

    Financer le FPÖ en échappant à la Cour des comptes

    Il lui explique aussi qu’elle peut financer le FPÖ via une association comme le feraient d’autres personnalités : « Il y a quelques personnes très fortunées qui versent de 500 000 à 1,5 million, voire 2 millions d'euros. [...] Ils ne paient pas au parti, mais à une association à but non lucratif. Tu dois expliquer ça, hein, une association. Tu dois bien expliquer, comme ça, ça ne va pas à la Cour des comptes. »

    Les personnalités citées par le chef du FPÖ, notamment le fabricant d’armes autrichien Gaston Glock, ont nié tout transfert d’argent. Le FPÖ, lui, s’est défendu dans un communiqué, dénonçant une vidéo tournée de manière illégale, vieille de deux ans, mais publiée à seulement une semaine des élections européennes.

    L’opposition demande la démission du vice-chancelier, Heinz-Christian Strache, alors qu’on attend ce samedi 18 mai une possible déclaration du chancelier conservateur, Sebastian Kurz.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.