GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    • Allemagne: à Dresde, des milliers de manifestants se mobilisent contre l'extrême droite
    • Jour de l'Indépendance en Ukraine: la parade militaire annulée, mais défilé non officiel à Kiev
    • G7 : Emmanuel Macron et Donald Trump déjeunent ensemble avant le sommet (présidence française)
    • Amazonie: Emmanuel Macron appelle à «une mobilisation de toutes les puissances»
    • G7: «Les tensions commerciales sont mauvaises pour tout le monde», prévient Emmanuel Macron
    • G7: Emmanuel Macron appelle les anti-G7 «au calme» et les invite «à résoudre les problèmes ensemble»
    • L'Union européenne ripostera si les Etats-Unis taxent le vin français, annonce Donald Tusk, le président du Conseil européen
    • Un accord UE-Mercosur est «difficilement» imaginable quand l'Amazonie brûle, avertit Donald Tusk (UE)
    • G7: Donald Trump est arrivé en France pour participer au sommet
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    Europe

    La Suisse serre la vis sur le port d'armes

    media La loi approuvée ce dimanche 19 mai par référendum en Suisse prévoit notamment l'interdiction des fusils semi-automatiques. REUTERS/Denis Balibouse

    Les Suisses ont approuvé ce dimanche 19 mai par référendum une loi découlant de mesures antiterroristes de l'Union européenne, visant à durcir les conditions d'acquisition de certaines armes.

    C'est une petite révolution dans la très pacifique mais néanmoins très armée Confédération helvétique. Selon des chiffres définitifs donnés par l'agence de presse suisse Keystone-ATS, 63,7 % des votants se sont exprimés en faveur d'un durcissement des conditions d'acquisition de certaines armes, pour une participation de 43,34 %.

    Mais le résultat du vote est trompeur, remarque notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche. Si le « oui » l'emporte largement dans quasiment tous les cantons, même les plus conservateurs, le débat sur la nouvelle loi aura enflammé le pays. Le lobby des armes et le parti nationaliste de droite UDC ont tout fait pour déplacer le scrutin sur le terrain de l'identité. Pour eux, la loi menaçait les fondements de la Suisse moderne et son armée de milice, où tous les citoyens peuvent être appelés à défendre le territoire.

    Personne ne sait d'ailleurs combien d'armes sont en circulation. Sans doute plusieurs millions. Selon le centre de recherches genevois Small Arms Survey, plus de 2,3 millions d'armes étaient aux mains de civils en Suisse en 2017, soit près de trois pour dix habitants, ce qui classe la Suisse au 16e rang mondial pour le nombre d'armes par habitant. La loi va donc mettre un peu d'ordre dans cet arsenal. Les armes devront être mieux enregistrées. Celles susceptibles de faire beaucoup de victimes seront bannies. Mais des exceptions existeront quand même pour les tireurs sportifs et les collectionneurs.

    Avec cette loi, la Suisse se met en conformité avec les règles de sécurité en vigueur dans l'espace Schengen. Au grand dam des opposants, qui crient au diktat de Bruxelles. Avant le vote, le gouvernement suisse avait averti les électeurs qu'un rejet de cette nouvelle législation pourrait conduire à une exclusion de la Confédération des accords européens de Schengen et Dublin auxquels elle est associée. Une telle exclusion aurait eu des conséquences dans les domaines de la sécurité et de l'asile, mais aussi en matière de tourisme. Les autorités fédérales estimaient le préjudice à « plusieurs milliards de francs suisses par an ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.