GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    Europe

    Turquie: polémique après la censure médiatique du maire déchu d’Istanbul

    media Ekrem Imamoglu, du Parti républicain du peuple (CHP), principal parti d'opposition, lors d'une interview à Reuters à Istanbul, en Turquie, le 9 mai 2019. REUTERS/Murad Sezer

    En Turquie, une chaîne de télévision est sous le feu des critiques depuis qu’elle a écourté, lundi soir, une interview du candidat de l'opposition à la mairie d'Istanbul. La chaîne privée CNN Türk a brusquement interrompu l’entretien lorsque le candidat, Ekrem Imamoglu, a entrepris de détailler les dépenses de l’équipe sortante. Ekrem Imamoglu avait occupé le fauteuil de maire d’Istanbul pendant 18 jours en avril, avant que sa victoire ne soit annulée le 6 mai, à la demande du pouvoir. Alors que la liberté de la presse est plus muselée que jamais, un nouveau scrutin est prévu le 23 juin.

    Avec notre correspondante à Istanbul,  Anne Andlauer

    Avec les pancartes qu’il avait amenées sur le plateau de CNN-Türk, Ekrem Imamoglu avait l’intention d’expliquer comment le parti au pouvoir, l’AKP, dilapidait le budget de la mairie d’Istanbul en dépenses « extravagantes ». Le présentateur-vedette de la chaîne, Ahmet Hakan, ne lui en a pas laissé le temps :

    « Nous transformerons ce système de gaspillage en un système d’économies. Nous décréterons la mobilisation générale, la mobilisation pour Istanbul. Et pour cela, il y a le tourisme, l’économie, l’éduca… », a lancé Ekrem Imamoglu.

    « Eh bien... merci beaucoup… Je ne veux pas vous couper la parole, mais nous n’avons plus de temps. Nous nous dirons au revoir après une courte pause publicitaire », a coupé le présentateur.

    Ekrem Imamoglu, dont l’élection le 31 mars à la mairie d'Istanbul a été annulée par les autorités, s’attendait à parler une demi-heure de plus. C’est en tout cas ce que CNN Türk lui avait annoncé. Sur les réseaux sociaux, les partisans du candidat ont immédiatement fustigé la chaîne et le présentateur.

    Emin Capa, un ancien de CNN-Türk, a affirmé savoir « de source sûre » que la régie de l’émission avait reçu l’ordre de mettre fin à l’interview. La chaîne s’est défendue en affirmant qu’Ekrem Imamoglu avait tout de même bénéficié d’1h25mn d’antenne, soit sept minutes de plus que le candidat du pouvoir, Binali Yildirim.

    Dans les rangs de l’opposition turque, l’épisode exaspère, mais il n’étonne personne : depuis sa précédente campagne,Ekrem Imamoglu est quasiment absent des écrans de télévision, sous emprise presque totale du chef de l’État, Recep Tayyip Erdogan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.