GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Allemagne: l'AfD surfe sur le coût de l’aide aux réfugiés

    media L'eurodéputé Joerg Meuthen, président de l'AfD, à Milan lors d'une réunion avec les partis nationalistes et d’extrême droite européens, le 18 mai 2019. REUTERS/Alessandro Garofalo

    Aucun sujet n'a autant secoué la société allemande comme l'arrivée de centaines de milliers de migrants en 2015. Depuis, ce thème figure parmi les préoccupations centrales des électeurs et suscite toujours des polémiques. Un rapport annuel du ministère des Finances sur le coût de l'accueil des réfugiés, présenté ce matin au Conseil des ministres, a à nouveau provoqué des polémiques.

    De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « L’addition de l’immigration de masse de Merkel toujours plus salée. » « Une fête de bienvenue super chère sur le dos de nos concitoyens. » Pour les responsables de l’AfD, le parti d’extrême-droite, le rapport du ministère des Finances sur les coûts de l’accueil des réfugiés était du pain bénit. La somme globale dépensée par l’Etat est passée de 2017 à 2018, de 21 à 23 milliards d’euros.

    Mais la réalité est un peu plus complexe. L’opposition critique d’ailleurs des chiffres qu’elle juge exagérés et demande au gouvernement de faire preuve de plus de transparence.

    L’augmentation sur les deux dernières années s’explique d’abord par l’augmentation de 16 % du budget destiné à financer des projets en Afrique pour lutter contre les causes de la migration, soit au total huit milliards d’euros.

    Sur les 23 milliards d’euros mentionnés dans le rapport du gouvernement, un tiers est consacré à l’intégration des migrants et est versé aux régions et aux communes. Il s’agit des allocations perçues par les demandeurs d’asile, des programmes pour l’intégration des réfugiés ou de l’aide sociale touchée par 400 000 familles.

    Le rapport intègre en revanche des sommes comme le soutien aux crèches ou l’aide aux constructions de logement qui ne concernent qu’à la marge les migrants.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.