GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Brexit: Theresa May plus que jamais dans la tourmente

    media La Première ministre britannique Theresa May à la Chambre des communes à Londres, le 22 mai 2019. ©UK Parliament/Mark Duffy/Handout via REUTERS

    Game over pour Theresa May ? Il semble que la proposition de la Première ministre mardi de compromis sur son accord de Brexit ait précipité les choses. Furieux de la perspective d’un vote sur un second référendum, nombre de députés, mais aussi de ministres conservateurs ont comploté toute la journée pour la pousser à hâter son départ.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Pendant que Theresa May défendait bec et ongles son projet de loi sur le Brexit à la Chambre des communes au milieu d’une franche hostilité, elle devait se sentir bien seule. Derrière elle, les bancs dans les rangs conservateurs étaient déserts, révélant l’isolement grandissant de la dirigeante, lâchée par ses députés et une partie de ses ministres qui ne l’écoutent plus.

    D’ailleurs son sort se décidait non pas à l’intérieur des communes, mais dans les couloirs de Westminster qui ont bruissé toute la journée de rumeurs de manœuvres pour la faire tomber.

    La Première ministre subit désormais une intense pression de son parti pour annuler le vote sur son projet de loi de Brexit prévu le 7 juin.

    Nombre de conservateurs la pressent aussi d’annoncer sa démission immédiatement. Plusieurs ministres ont dans ce but demandé à voir la dirigeante dans l’après-midi. Mais une Theresa May déterminée à ne pas se laisser dicter sa conduite a refusé de les recevoir, et selon son entourage ne bougera pas de Downing Street, pas avant en tout cas la tenue des élections européennes jeudi.

    On est donc dans une situation totalement incertaine, une fin de règne digne des meilleurs thrillers politiques dont l’épisode final pourrait s’avérer encore plus palpitant ou encore plus sordide.

    À lire aussi : Brexit: May propose aux députés de voter sur la tenue d’un second référendum


    ► Vers le clap de fin pour Theresa May ?

    Ce plan de la dernière chance est le seul à même de « mettre fin à des mois, voire des années de disputes et de divisions ». C’est avec ces mots que Theresa May a tenté de convaincre les députés britanniques ce mercredi d’appuyer cette dernière version du Traité de retrait de l’Union européenne.

    « Une version réchauffée » de l’ancien traité selon Jeremy Corbyn, le chef de file des travaillistes. Du côté des conservateurs, le sulfureux Boris Johnson estime que « ce projet de loi va à l’encontre de leur programme ». « Je ne voterai pas en sa faveur » a-t-il assuré sur les réseaux sociaux.

    Et c’est bien un rejet auquel risque de faire face Theresa May si d’aventure ce plan doit faire l’objet d’un vote. Dans un premier temps, un projet de loi doit être présenté, ce vendredi, après la parenthèse de l’élection européenne qui risque de coûter cher à sa formation politique. Ensuite, c’est l’inconnue pour la Première ministre. Le Comité 1922, responsable de l’organisation des Tories, se réunissait ce mercredi pour discuter du changement de règle pour limoger Theresa May. Et si d’aventure cette éventualité se précise, le départ de Theresa May du 10 Downing Street ne pourrait être qu’une question de jours.
    RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.