GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La transparence financière se renforce au Vatican

    media Le pape François a tenu l'audience générale hebdomadaire au Vatican, le 15 mai 2019. Vatican media/Handout via REUTERS

    Dans son rapport annuel publié mardi 21 mai l’autorité d’information financière du plus petit État du monde fait état des progrès réalisés en matière de lutte contre le blanchiment et de coopération internationale.

    Avec notre correspondant au Vatican,  Eric Sénanque

    « 2018 a été une année très encourageante », s’est félicité René Brülhart, le président de l’Autorité financière vaticane (AIF) lors de la présentation du rapport. Les contrôles des opérations financières réalisées au Vatican ne cessent d’être plus étroits. Ainsi seulement 56 activités suspectes ont été détectées pour l’année écoulée contre 150 l’année précédente.

    Les signalisations d’activités frauduleuses sont de plus en plus nombreuses. En décembre, le tribunal du Vatican émettait sa première condamnation à de la prison pour blanchiment d’argent.

    À lire aussi : Première audience du procès pour détournement de fonds au Vatican

    Le gendarme financier du Vatican note aussi la diminution des transferts d’argent liquide, passés en six ans de 63 à 26 millions d’euros. 2018 a donc été une année de mutations pour le Vatican, avec notamment l’intégration de la zone SEPA, l’espace unique de paiement en euros de l’Union européenne, un signe « qui démontre les efforts du Saint-Siège en matière de renforcement de la transparence financière » selon la direction de l’AIF.

    Le risque de financement du terrorisme par le Vatican est désormais classé « bas », et de blanchiment d’argent « bas-moyen » relève par ailleurs le rapport. Pas question néanmoins de relâcher les efforts, a relevé le président de l’AIF, « le système, a-t-il dit, ne dort jamais ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.