GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Royaume-Uni: fragilisée, Theresa May pourrait démissionner

    media La Première ministre britannique Theresa May n'a pas réussi à faire passer sa dernière proposition sur le Brexit. Sa démission serait imminente. REUTERS/Eva Plevier

    Les élections européennes débutent ce jeudi 23 mai. Ce sont les Néerlandais et les Britanniques qui se rendent aux urnes les premiers. Des britanniques qui n'auraient pas dû voter, s'ils étaient sortis de l'Union européenne, fin mars 2019 comme c'était prévu. Seulement voilà, le Brexit a pris du retard. Le dernier plan de sortie présenté le 22 mai par la Première ministre Theresa May a échoué. Des élus de son propre parti, le parti conservateur, l'appellent désormais à quitter le gouvernement.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Après une journée de véritable guérilla entre Theresa May et son propre camp, on s’attend désormais à ce que la Première ministres annonce son départ demain vendredi 24 mai après une réunion avec le président du puissant « Comité 1922 », l’instance qui regroupe tous les députés tories sans portefeuille. Theresa May s’est retrouvée dos au mur lorsque ses ministres se sont finalement joints à la mutinerie générale au sein des conservateurs, vent debout contre sa nouvelle offre de compromis sur le Brexit qui prévoyait la possibilité controversée pour les députés de voter sur un second référendum.

    May barricadée à Downing Street

    La dirigeante a fini par se barricader au 10, Downing Street, annonçant qu’elle entendait faire campagne ce jeudi lors d’élections européennes qui risquent de tourner au désastre pour les conservateurs. Au terme de ce qu’on a appelé ici une « drôle de campagne » pour un scrutin européen auquel les Britanniques n’auraient jamais dû prendre part, les sondages placent le parti conservateur à la cinquième place avec seulement 7% d’intentions de vote loin derrière le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage qui a su exploiter la frustration et le sentiment de trahison de l’électorat brexiter et est crédité de 37%. Il est suivi juste derrière par les libéraux-démocrates pro-européens avec 19% devant les travaillistes à 13%, le Labour qui paie ses divisions et sa position floue sur le Brexit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.