GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: les soldats turcs ne quitteront pas leur poste d'observation indique Ankara
    • Syrie: Poutine et Erdogan se disent d'accord pour «intensifier leurs efforts communs» à Idleb (Kremlin)
    • G7: Boris Johnson continuera de soutenir fortement l'accord nucléaire iranien (sources diplomatiques britanniques)
    • L'Irlande indique vouloir voter contre l'accord Union européenne-Mercosur si le Brésil ne protège pas l'Amazonie
    • Décès d'une Israélienne blessée dans une attaque en Cisjordanie
    • Un accord européen a été trouvé pour répartir les 356 migrants de l'«Ocean Viking»
    • Feux en Amazonie: «une situation d'urgence» qui doit être discutée au G7 (Merkel)
    • Paris: des migrants montent un campement au Parc de la Villette afin de «se rendre visibles», constate un journaliste de l'AFP
    • Poutine promet une «réponse symétrique» à l'essai d'un nouveau missile américain
    • Olivier Faure, premier secrétaire du PS, juge que le rassemblement de la gauche et des écologistes est «impératif» pour 2022
    • Trois Israéliens ont été blessés dans une attaque en Cisjordanie non loin d'une colonie juive (responsables)
    • Un Palestinien qui lançait des grenades vers Israël depuis Gaza a été blessé (responsables)
    • À bord d'«Ocean Viking», en mer depuis 19 jours, les réserves de nourriture s'épuisent (MSF)
    • Syrie: les forces prorégime encerclent un poste d'observation turc non loin d'Idleb (OSDH)
    Europe

    Européennes: dernier meeting du PPE à Munich

    media Manfred Weber, candidat du parti populaire européen (PPE) au prochain président de la Commission européenne, prend la parole lors d'une dernière campagne électorale avant les élections européennes à Munich, en Allemagne, le 24 mai 2019. REUTERS/Michael Dalder

    Le Parti populaire européen organisait vendredi soir une grande messe à Munich autour de son candidat pour la présidence de la Commission européenne. Les conservateurs autour de Manfred Weber ont plaidé la cause de leur tête de file alors que ce dernier est rejeté par certains pays.

    Avec notre envoyé spécial à Munich,  Pascal Thibaut

    Durant deux heures et demie, une dizaine d’orateurs présents sur place et quelques autres par une vidéo enregistrée à l’avance ont plaidé la cause du Bavarois Manfred Weber, le candidat du Parti populaire européen. Un show avec acrobaties et autres intermèdes musicaux pour démontrer l’union des conservateurs européens derrière leur poulain, alors que certains ne sont pas convaincus par sa candidature.

    Les Premiers ministres croate et bulgare avaient fait le déplacement. Lech Walesa, le prix Nobel de la paix polonais, était l’invité surprise du meeting. Jean-Claude Juncker, le président de la commission sortante, a estimé dans une vidéo : « J’aimerais vivre dans une Europe conduite par Manfred ».

    Angela Merkel, pour son seul meeting de campagne en Allemagne, a insisté sur les qualités de Manfed Weber dans une Europe souvent divisée : « Nous avons choisi une personnalité qui a prouvé qu’elle avait le sens du compromis dans la tradition des fondateurs de l’Europe. Il est le bon candidat aujourd’hui. Il nous faut des médiateurs et non des personnes qui divisent. »

    C’est aussi comme cela que s’est présenté l’intéressé, comme l’héritier de la démocratie chrétienne au cœur de la fondation du projet européen.

    « Nous ne voulons pas d’Europe de gauche, d’une Europe des interdits, des hausses d’impôts, a affirmé Manfred Weber. Mais nous ne voulons pas non plus d’une Europe nationaliste qui nous ramènerait aux heures les plus sombres de notre continent. Nous sommes au centre. »

    Reste à imposer Manfred Weber comme président de la Commission. Une fois les résultats connus dimanche soir, le sommet européen de mardi permettra de se faire une meilleure idée du candidat conservateur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.