GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Autriche: après le scandale, le FPÖ resserre les rangs autour de son nouveau chef

    media Le nouveau chef du parti autrichien FPÖ, Norbert Hofer, en meeting à Vienne vendredi 24 mai 3019, à l'avant-veille des élections européennes. REUTERS/Leonhard Foeger

    Fin de campagne difficile pour le parti d’extrême droite autrichien. Une vidéo diffusée la semaine dernière a provoqué le départ du FPÖ de la coalition des droites qui était au pouvoir depuis fin 2017. Des législatives anticipées seront organisées probablement en septembre prochain. Mais avant cela, place ce dimanche 26 mai 2019 aux élections européennes. Objectif : limiter les dégâts.

    Avec notre correspondante à Vienne,  Isaure Hiace

    Ultime meeting du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ), vendredi soir à Vienne. Acclamé, Norbert Hofer, le nouveau chef du parti, se hisse à la tribune et commence son discours en évoquant la vidéo au cœur du scandale.

    Dans cette dernière, tournée en caméra cachée en 2017, le désormais ex-vice chancelier et ex-chef du parti, Heinz-Christian Strache, se fait piéger, croyant négocier notamment un soutien financier avec la pseudo-nièce d'un oligarque russe, en échange de marchés publics.

    « Tout ceux qui pensent aujourd'hui qu’ils peuvent, avec cette vidéo, mettre la pression sur le FPÖ se trompent. Nous sommes une famille au FPÖ, et nous ne nous laisserons pas diviser », prévient M. Hofer, qui était parvenu au deuxième tour de la denrière présidentielle, en 2016.

    Face à lui, quelques centaines de militants acquiescent. La plupart d’entre eux préfèrent pointer une faute individuelle, celle de leur ex-leader et vice-chancelier Heinz-Christian Strache, pour mieux dédouaner le parti.

    Un œil sur l'ancien partenaire et grand rival du parti, l'ÖVP de Kurz

    Dans le public du meeting, Gerhard Buchinger pointe ainsi « l'erreur d'un seul homme », « une situation très spécifique », qui « ne concerne en rien l'immense majorité des membres du parti ».

    Un récent sondage montre que le FPÖ a perdu cinq points depuis ce scandale, mais qu’il reste en troisième position avec 18% des intentions de vote, derrière les conservateurs (ÖVP) et les sociaux-démocrates (SPÖ).

    Encourageant, aux yeux de Johann Habeler : « Ce n'est certainement pas la fin du FPÖ. Ce parti représente ce que je pense, moi, mais aussi ce que pensent beaucoup d’Autrichiens. Je suis vraiment convaincu que le FPÖ ne va pas perdre de voix à cette élection. »

    Tous scruteront surtout, ce dimanche, le score de l’ex-partenaire du FPÖ au sein du gouvernement, la formation conservatrice Parti populaire autrichien du jeune chancelier Sebastian Kurz, qui pourrait arriver en première position.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.