GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Lituanie: l'économiste Gitanas Nauseda élu président

    media Le président élu lituanien Gitanas Nauseda lors d'une conférence de presse à Vilnius, le 27 mai 2019. REUTERS/Ints Kalnins

    Les Lituaniens n'ont pas seulement voté pour les européennes dimanche 26 mai, ils ont également élu un nouveau président : Gitanas Nauseda.

    Novice en politique, Gitanas Nauseda n'est pas un inconnu des Lituaniens. Ses fréquents passages à la télévision en tant qu'expert économique – il a été analyste dans la plus grande banque du pays – lui ont permis de se faire connaître et apprécier. Dimanche, il a largement battu sa concurrente Ingride Simonyte en remportant 70 % des suffrages.

    Né en 1964 à Klaipeda, au bord de la Baltique, Gitanas Nauseda cite parmi ses modèle en politique l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill et l'ancien président américain Ronald Reagan, connu pour sa fermeté à l'égard de l'Union soviétique. Le président élu s'est ainsi engagé à oeuvrer pour renforcer la présence militaire américaine en Lituanie, afin de dissuader la Russie voisine de toute démarche hostile.

    Lors d'une conférence de presse ce lundi matin, Gitanas Nauseda a dit vouloir soigner la relation avec la Pologne. Il a d'ailleurs choisi Varsovie pour sa première visite officielle. « Les relations de bon voisinage sont un principe universel, qui s'applique à tous nos voisins. Impossible de nier que la Pologne veut jouer un rôle important au sein de l'Union », a-t-il déclaré.

    Se plaçant au centre-droit de l'échiquier politique, le nouveau président lituanien s'est engagé à réduire la fracture sociale, alors qu'un tiers des 2,8 millions d'habitants sont menacés de pauvreté et d'exclusion sociale. « Je veux que le palais présidentiel devienne un lieu ouvert, un forum pour le dialogue culturel, social, mais aussi pour promouvoir les régions », a-t-il encore déclaré. Gitanas Nauseda prendra ses fonctions le 12 juillet.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.