GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: l’ex-ministre Boris Johnson cité à comparaître pour mensonges

    media L'ex-ministre et maire de Londres Boris Johnson est accusé d'avoir menti sciemment durant la campagne sur le Brexit. REUTERS/Toby Melville

    Un tribunal londonien a décidé ce mercredi 29 mai de citer à comparaître Boris Johnson. L'ex-ministre britannique des Affaires étrangères est accusé d’avoir menti durant la campagne sur le Brexit.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    La plainte contre Boris Johnson émane de l'homme d’affaires Marcus Ball. Il estime que l’ancien maire de Londres a sciemment menti tout au long de la campagne sur le Brexit en soutenant que le Royaume-Uni versait chaque semaine 350 millions de livres sterling à Bruxelles, au lieu d’utiliser cette somme pour mieux financer ses services de santé.

    Le rôle joué par Boris Johnson dans la campagne avait été décisif pour la victoire du Brexit, voté avec 52% des voix en 2016. Boris Johnson savait que ce chiffre était inexact et exagéré, soutient Marcus Ball qui entend le poursuivre pour « faute grave dans l’exercice de ses fonctions ».

    Le député a d’ores et déjà rejeté ces accusations via son avocat. Il dénonce une manœuvre essentiellement politique en pleine course à la succession de Theresa May pour devenir leader conservateur et Premier ministre.

    Le qualifiant de menteur invétéré et charlatan, certains députés de l’opposition se sont déjà félicités que Boris Johnson doive enfin rendre des comptes.

    Pour nombre de commentateurs, cette affaire pourrait néanmoins s’avérer une véritable aubaine et accroître le soutien pour le candidat. Boris Johnson apparaîtra comme un bouc émissaire alors que les déclarations péremptoires de beaucoup d’hommes politiques ne leur ont jamais valu d’être poursuivis par la justice.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.