GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Europe

    L'Écosse vers un deuxième référendum d'indépendance

    media Pour la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, tout semble légitimer un nouveau référendum d'indépendance. ANDY BUCHANAN / AFP

    Le gouvernement d'Écosse a publié, mercredi 29 mai, une loi pour organiser un référendum d'indépendance, le deuxième en cinq ans. Il devrait être organisé avant 2021, date d'une sortie effective du Royaume-Uni de l'Union européenne.

    Nicola Sturgeon n'a jamais digéré le Brexit. Pour la Première ministre écossaise, hors de question que ses concitoyens subissent un avenir qu'ils ont rejeté massivement en 2016, en votant à plus de 60% pour rester dans l'Union européenne.

    Depuis de nombreux mois, tout semble légitimer son souhait d'organiser ce référendum d'indépendance. Il y a d'abord eu les négociations catastrophiques sur le Brexit, qui ont même entraîné la démission de Theresa May la semaine dernière, puis les élections européennes lors desquelles le Parti national écossais de la Première ministre a obtenu 38% des voix.

    Ce record va lui permettre d'envoyer trois eurodéputés à Bruxelles. Pour Nicola Sturgeon, ce résultat est sans appel : en votant en majorité pour les indépendantistes, les Écossais ont montré leur attachement à l'Union européenne et leur volonté de quitter le Royaume-Uni.

    Après le vote de la loi qui permet d'organiser ce futur référendum à Édimbourg, Nicola Sturgeon va devoir obtenir le feu vert de Londres. Theresa May l'avait toujours refusé. Mais ce sera à son successeur de trancher. Le dernier référendum d'indépendance organisé en Écosse, en 2014, avait été rejeté par 55% des votants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.