GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Après les élections européennes, Viktor Orban se rapproche du PPE

    media Le Premier ministre hongrois Viktor Orban avec son homologue croate Andrej Plenkovic lors d'un dîner au cours du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne, à Bruxelles le 28 mai 2019. (Francisco Seco/Pool via REUTERS)

    Viktor Orban est-il sur la voie de la réconciliation avec le Parti populaire européen ? Le Premier ministre hongrois est toujours aussi opposé à Manfred Weber, le candidat du parti conservateur à la présidence de la commission de Bruxelles. Mais « l’enfant terrible », comme l’appelle le patron du PPE Joseph Daul, a envoyé coup sur coup ce jeudi 30 mai deux signaux vers la formation qui l’a suspendu.

    Avec Anissa El Jabri du service international de RFI

    C’est un recul présenté comme une concession à l'Europe. Renforcé par son écrasante victoire aux dernières élections européennes, Viktor Orban avait prévu une réforme de la justice hongroise très critiquée. Parmi les mesures pressenties, la mise en place de tribunaux administratifs dédiés à toutes les affaires sensibles pour l’État : les marchés publics, la fiscalité ou encore les élections. Plus encore, les juges de ces tribunaux devaient être choisis par le gouvernement. Las ! Cette nouvelle loi est désormais suspendue pour une période indéfinie.

    Justification officielle de ce recul : le projet se trouve au centre de querelles européennes et internationales. Un langage bien rare à Budapest où
    Bruxelles et surtout Jean-Claude Juncker, le président sur le départ de la Commission européenne, ont été particulièrement ciblés ces derniers mois.

    Dans ce moment particulier où les postes de pouvoir européens se négocient et où les alliances se forment, Viktor Orban a envoyé un second signal. Il n'y aura sans doute pas d'alliance avec un groupe d'extrême droite au Parlement européen, en l'occurrence Europe des nations et des libertés (ENL), où domine l'Italien Matteo Salvini, l'autre grand vainqueur des élections du 26 mai dernier. Les deux dirigeants populistes avaient pourtant affiché leur proximité début mai.

    Pour l'instant, aucune reaction du Parti populaire européen (PPE). En recul, mis sous pression par ses concurrents, mis en demeure par les élus de la liste « Renaissance » soutenue par Emmanuel Macron de se débarrasser de l'encombrant Monsieur Orban, le parti de la droite européenne se passerait sans doute bien en ce moment de ce début de retour de flamme hongroise.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.