GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Près de deux cents migrants ont débarqué à Malte et Lampedusa

    media Comme ici en 2015, des migrants sont fréquemment débarqués au port de Lampedusa, en Italie (photo d'illustration). REUTERS/Antonio Parrinello

    La marine maltaise a annoncé jeudi 30 mai avoir porté secours à 75 migrants en Méditerranée, tandis que 103 autres ont débarqué dans la nuit sur l'île italienne de Lampedusa et qu'un canot était encore en détresse.

    Découverts accrochés à une cage à thon en pleine mer d’après la marine maltaise, 75 migrants devaient débarquer à Malte dans la journée. Dans la nuit, deux embarcations avec 46 et 57 migrants à bord étaient par ailleurs arrivées à Lampedusa, l'île italienne la plus proche des côtes libyennes, a annoncé le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

    « Très éprouvés et frigorifiés », ils étaient partis de Libye « il y a au moins trois jours » et ont été repérés par des pêcheurs, a précisé le HCR sur Twitter.

    « Non-assistance à personne en danger »

    Toujours en Méditerranée, l'association allemande Watch the Med, qui gère le numéro d'appel à l'aide d'urgence Alarm Phone, a annoncé être en contact régulier depuis mercredi avec des passagers d'un canot en détresse, qui accueille selon ses occupants 90 personnes, dont quinze enfants.

    La marine italienne aurait débuté un sauvetage en fin de matinée seulement, « 24h après avoir été alertées » de la situation, explique l’ONG, qui déplore une « non-assistance à personne en danger, qui a mis en péril la vie de 90 personnes ». Une fillette de 5 ans serait décédée à bord dans les heures précédant l’intervention, d'après des migrants à bord. La marine italienne n’a ni commenté ni confirmé l’existence d’une intervention.

    Des centaines de personnes continuent de tenter la traversée de la Méditerranée chaque semaine, même si beaucoup sont interceptées par les garde-côtes libyens, vers lesquels Rome et La Valette renvoient la plupart des appels à l'aide.

    (avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.