GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Allemagne: la présidente du SPD, Andrea Nahles, démissionne

    media La présidente du SPD, Andrea Nahles, lors de l'annonce de sa démission à Berlin le 2 juin 2019. REUTERS/Fabrizio Bensch/File Photo

    La présidente du parti social-démocrate allemand Andrea Nahles était confrontée à une fronde au sein du parti et du groupe parlementaire SPD. Craignant d'être défaite lors d'un vote, elle a annoncé ce dimanche 2 juin qu'elle démissionnait. Une fois de plus, la profonde crise de la social-démocratie allemande se traduit par un changement de direction mais les problèmes de fond demeurent.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Les discussions au sein du parti m’ont montré que je ne disposais plus du soutien nécessaire pour exercer mes fonctions ». Dans un bref communiqué, Andrea Nahles a annoncé qu’elle démissionnait de la présidence du SPD et abandonnait la direction du groupe parlementaire social-démocrate.

    Défaite humiliante

    Le parti a subi une défaite humiliante il y a une semaine lors des élections européennes. Lors d’une réunion tumultueuse du groupe parlementaire la semaine dernière, Andrea Nahles s’est rendu compte des nombreuses critiques à son égard. Elle avait choisi l’offensive en remettant son mandat à la tête du groupe parlementaire en jeu avant de s’apercevoir qu’elle risquait d’être défaite. Elle a choisi ce dimanche de tirer sa révérence.

    Quel avenir pour la grande coalition ?

    Andrea Nahles a été la première femme à diriger le SPD durant un bref mandat de treize mois. Le malaise au sein du parti aura eu raison de sa personne. Mais la valse des responsables au SPD ne règle pas les problèmes de fond du parti. Avec le départ d’Andrea Nahles, Angela Merkel perd son alliée la plus fiable à la tête de l’actuelle grande coalition.

    Les chrétiens-démocrates qui se retrouvaient ce dimanche pour analyser leur propre défaite la semaine dernière aux européennes ont été surpris par la démission d’Andrea Nahles. Leur nervosité est palpable. La présidente du parti Annegret Kramp-Karrenbauer, le patron du groupe parlementaire conservateur et Angela Merkel sont montés au créneau pour plaider la cause de la grande coalition.

    « Nous allons poursuivre cette grande coalition, car les sujets que nous avons à régler ne manquent pas, qu’il s’agisse des réformes dans notre pays, de l’avenir de l’Europe ou de la situation dans le monde », a déclaré Angela Merkel.  

    La CDU veut à tout prix la poursuite de la grande coalition. De nouvelles élections ne seraient pas une sinécure et la nouvelle patronne du parti Annegret Kramp-Karrenbauer est sous pression. Le parti n’a rien à y gagner. Les sociaux-démocrates encore moins. La CDU espère que ses alliés de ce fait ne quitteront pas une grande coalition mal aimée.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.