GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    États-Unis: Donald Trump lance officiellement sa campagne pour un deuxième mandat
    Dernières infos
    • Trump accuse les démocrates d'être guidés par «la haine»
    • Trump: «Le monde entier» envie la santé de l'économie américaine
    • Trump dénonce les «Fake News» dès le début de son meeting en Floride
    • Trump lance sa campagne pour 2020 depuis Orlando en Floride
    • Le Japon accuse un déficit commercial en mai, nouveau repli des exportations
    • Attribution du Mondial 2022 au Qatar: Michel Platini ressort libre de garde à vue
    • Canada: Trudeau annonce l'agrandissement d'un oléoduc controversé
    Europe

    Serbie: quel bilan après six mois de mobilisation contre Aleksandar Vučić?

    media Les manifestants devant le palais présidentiel à Belgrade, dimanche 17 mars 2019. REUTERS/Marko Djurica

    Cela fait six mois que les manifestations durent contre le régime du président serbe Aleksandar Vučić, à Belgrade et dans une trentaine de villes de Serbie. Si la mobilisation a beaucoup baissé depuis les pics de février, les manifestants dressent un bilan de leur mouvement et estiment que quelques avancées ont eu lieu, même si elles sont insuffisantes.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

    Ce samedi 8 juin, les 2 000 manifestants de Belgrade se sont dirigés vers la télévision d'État, qui soutient ouvertement le pouvoir et censure l'opposition. On est loin des 30 000 personnes dénombrées en mars, mais le mouvement est le plus long depuis les manifestations anti-Milosevic de 1996. Pour Mladen, un retraité, ce seul fait est un succès. « Des dizaines de milliers de citoyens, dans une centaine de villes de Serbie, ont dit qu'ils n'acceptaient plus ce pouvoir de voleurs. »

    Le président Vučić rejette le dialogue sur les élections que réclament les manifestants. Ceux-ci revendiquent pourtant une victoire : l'Union européenne critique pour la première fois la faiblesse des réformes, comme l'explique un étudiant : « Je suis très content que le rapport de la Commission européenne qui est sorti il y a une semaine montre que les fonctionnaires européens voient ce qui se passe ici. »

    Pour Sladjana, une retraitée, les manifestations ont aussi obligé le pouvoir à réagir contre certains fonctionnaires du parti. « Nous avons obligé la justice à lancer des procès dans des cas flagrants où les victimes étaient des petites gens. Aucun membre du parti du président n'aurait jamais été inquiété si nos protestations n'avaient pas eu lieu. »

    Devant le siège de la télévision, un manifestant lit au micro un bulletin d'information alternatif : il y est question de constructions illégales. Des nouvelles qui n'ont pas trouvé leur place dans les journaux proches du pouvoir.

    ►À lire aussi : Serbie : la contestation contre le président Vucic se poursuit à Belgrade

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.