GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Italie: ouverture du procès de l’ex-maire de Riace qui accueillait des migrants

    media Domenico Lucano, l'ancien maire de Riace, est accusé d'aide à l'immigration illégale. Dialogues mondiaux, migrants et réfugiés/wikimedia.org

    Le village calabrais de Riace (extrême sud de l'Italie), qui est administré par un maire de la Ligue de Salvini depuis les élections municipales du 26 mai, retourne sous le feu des projecteurs. C’est en effet ce mardi 11 juin que s’ouvre le procès contre l’ancien édile, Dominico Lucano, dit « Mimmo » et 25 autres personnes qui collaboraient avec lui. Mis en examen en octobre 2018, l’homme symbole de l’accueil des réfugiés à échelle humaine, est notamment accusé d’aide à l’immigration illégale.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    Exilé de Riace, son village natal qu’il administré sans interruption pendant 15 ans, Dominico Lucano est non seulement accusé d’avoir favorisé l’immigration clandestine, mais aussi d’abus de pouvoir dans le cadre de ses fonctions de maire.

    La première audience du procès, qui se tient au tribunal de Locri, en Calabre, marque un tournant dans une affaire très politisée par le ministre de l’Intérieur et vice-président du Conseil, Matteo Salvini.

    Le chef de la Ligue n’a jamais caché son irritation face au système d’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés mis en place par Dominico Lucano. L’expérience de Riace a pourtant été saluée dans le monde entier comme un modèle à suivre pour repeupler les villages en voie d’extinction.

    Mais Domenico Lucano n’a jamais été dans les clous. Lui-même reconnaît qu’il a fait acte de « désobéissance civile », mais uniquement pour contourner des lois qu’il juge « inhumaines ».

    ► À lire aussi : Salvini veut vider Riace de ses migrants et mettre fin à son modèle d'accueil


    « Il fallait qu'il soit rendu indigne »

    Rosaria Lucano est la cousine de Domenico Lucano, elle était la semaine dernière à Riace, et rapporte que le village s'est éteint depuis que le programme mis en place par Domenico Lucano et l'association Citta Futura a été stoppé. Pour elle, à travers le procès qui s'ouvre ce mardi, c'est un symbole qui est visé. Le symbole de l’accueil et de l’intégration.

    Ce que Citta Futura et le maire Domenico Lucano avaient fait, c’était de rouvrir les écoles, donner des formations pour le travail, retaper les anciennes habitations qui avaient été laissées par nos migrants à nous depuis parfois presque un siècle […] Domenico Lucano, il a été exposé médiatiquement, c’est lui qui représente cette forme d’intégration, donc il fallait qu’il soit rendu indigne, qu’il soit rendu coupable pour qu’il ne devienne pas une idole, un symbole et une icône.

    Rosaria Lucano, la cousine du maire de Riace 10/06/2019 - par Juliette Gheerbrant Écouter

    À écouter aussi : Italie: le maire de Riace, Domenico Lucano placé aux arrêts domiciliaires

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.