GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Parlement européen: Nathalie Loiseau renonce à la présidence des centristes

    media Nathalie Loiseau s'exprime lors d'une réunion publique précédant les élections européennes à Strasbourg, le 11 mai 2019. FREDERICK FLORIN / AFP

    Nathalie Loiseau ne déposera pas sa candidature à la présidence du groupe centriste au Parlement européen, a déclaré son entourage à l'AFP le 13 juin.

    La Française Nathalie Loiseau, chef de file des eurodéputés macronistes, a renoncé à briguer la présidence du groupe politique qui réunira les forces politiques centristes au sein du Parlement européen, a indiqué son entourage ce jeudi 13 juin.

    Ce retrait fait suite aux remous suscités par les vives critiques de Nathalie Loiseau à l'égard de ses alliés européens. L'ex-ministre française « a fait un choix en responsabilité pour s'assurer que la délégation Renaissance aura les postes qui permettront d'avoir la plus grande influence », a expliqué à l'AFP un membre de son équipe.

    Obtenir la présidence aurait en effet nécessité de renoncer à d'autres responsabilités importantes comme des présidences de commissions parlementaires au sein du nouveau Parlement, dont la session constitutive aura lieu le 2 juillet.

    Un rôle charnière des centristes au Parlement européen

    La liste pro-Macron menée aux élections européennes par Nathalie Loiseau a remporté 21 sièges, ce qui en fait la plus importante délégation du groupe politique « Renew Europe », bâti sur les fondations de l'Alliance des libéraux et démocrates pour l'Europe (ALDE).

    Ce groupe aura un rôle charnière au Parlement européen, où il sera le troisième derrière celui des conservateurs du Parti Populaire Européen (PPE, droite) et des sociaux-démocrates (S&D). Et les nouveaux arrivants français comptent bien y jouer les premiers rôles.

    Les fuites de ses « off » « n’ont pas facilité les choses », reconnaît son entourage

    Les macronistes avaient remporté cette semaine une victoire symbolique en obtenant que le mot « libéral », trop connoté en France, disparaisse dans la nouvelle dénomination du groupe. Mais la volonté de Nathalie Loiseau d'en prendre la présidence se heurtait à des résistances de la part d'autres délégations, qui ont pris de la vigueur après des fuites de propos qu'elle a tenus lors d'un « off » avec des journalistes à Bruxelles.

    Ses critiques envers le candidat du PPE à la présidence de la Commission, Manfred Weber, qualifié d'« ectoplasme », mais surtout envers des membres de l'ALDE, étaient censées ne pas être publiées, ou en tout cas sans attribution. Mais elles ont été rapportées dans le quotidien belge Le Soir, puis dans plusieurs autres journaux, suscitant une controverse.

    Nathalie Loiseau, qui y jugeait notamment que « tout est à faire » dans ce groupe habitué à jouer les seconds rôles au Parlement européen, avait affirmé « ne pas reconnaître » les propos qui lui étaient attribués, dans un courriel adressé à ses collègues et vu par l'AFP.

    L'entourage de Nathalie Loiseau a estimé que les réactions à ces fuites n'expliquaient pas la décision de l'ex-ministre, mais que « cela n'a pas facilité les choses ».

    ►À lire aussi : Au Parlement européen, on minimise les piques de Nathalie Loiseau à ses alliés

    Un échec pour Emmanuel Macron

    Créer un nouveau groupe politique, en prendre la tête et pousser pour ses réformes : c'était pourtant le plan d'Emmanuel Macron pour entrer en force au Parlement européen. Nathalie Loiseau à la tête d'un groupe pivot, c'était l'assurance de peser sur les orientations de la nouvelle majorité. Mais le Président français a dû se rendre à l'évidence : la greffe Loiseau n'a pas pris.

    Sans compter la fuite des «off», les premiers pas à Bruxelles de l'ex-ministre des Affaires européennes, dont la campagne électorale a été un long chemin de croix, ont refroidi ses partenaires européens. « On s'est rendu compte qu'elle n'avait pas le profil de l'emploi, raconte un eurodéputé libéral sortant, sans grand talent d'oratrice, ni charisme, ni habilité politique. » 

    Finalement, elle a donc renoncé : « C'est mieux comme ça », dit poliment un eurodéputé français. « Elle aurait été un élément perturbateur », lâche un autre. « On perd de la visibilité politique mais on peut en garder en influence au sein du Parlement », veut croire un élu de la liste Renaissance. Les macronistes se consolent en effet en se disant qu'en ne briguant pas ce poste, ils auront plus de chance d'en décrocher un autre plus prestigieux. Ils lorgnent notamment sur la présidence de la commission Environnement.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.