GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Municipales à Istanbul: Imamoglu dénonce corruption et clientélisme de l’AKP

    media Le candidat à la mairie du Parti républicain du peuple (CHP), Ekrem Imamoglu, lors d'un meeting à Istanbul, le 19 juin 2019. REUTERS/Murad Sezer

    « Qui perd le contrôle d’Istanbul perd le contrôle de la Turquie. » La phrase est de Recep Tayyip Erdogan. Ce n’est pas seulement son tremplin, là où il a lancé sa carrière politique, pas seulement sa vitrine, une ville dirigée par son parti l’AKP depuis près de 25 ans, Istanbul c’est aussi le grand poumon économique de la Turquie : 16 millions d’habitants, 20% du PIB, et une manne financière qui profite au pouvoir. Ce dimanche, le maire d’opposition qui avait vu son élection annulée après un bref moment où il a exercé ses fonctions, revient devant les électeurs. Ekrem Imamoglu affronte un très proche d’Erdogan, Binali Yildirim. Ekrem Imamoglu n’a cessé de dénoncer la corruption et le clientélisme de l’AKP à la tête d’Istanbul.

    Avec notre envoyée spéciale à Istanbul, Anissa El Jabri

    Ekrem Imamoglu ne hausse jamais le ton, mais ses mots sont sévères pour les 25 ans de gouvernance de l'AKP. Un tabou qu’ils sont rares à Istanbul à briser haut et fort : une trentaine d’entreprises propriétés de la mairie et deux régies municipales se partagent l’immense manne financière des marchés publics – eau, transport, BTP.

    À chaque fois une gestion opaque, un système d’appel d’offres obscur et un système clientéliste qui profite à des fondations proches du premier cercle du pouvoir et à la base électorale du parti.

    Les grues sont encore partout à Istanbul, mais avec la récession le système se grippe. Les milieux économiques eux rêvent d’une autre gouvernance, mais à mots feutrés on évoque la société civile qui a besoin d’être entendue, le respect de l’environnement, une manière de critiquer sans le dire l’autoritarisme du pouvoir et sa politique de grands travaux au détriment de l’écologie.

    Erdogan a déjà préparé sa riposte : un décret prêt à être signé qui placerait les grands marchés publics de la ville sous tutelle du gouvernement. « L’élection ne vise qu’à désigner le maire », a-t-il récemment déclaré, un « simple changement dans la vitrine ».

    Il suffit de lever les yeux pour les voir, les grues sont partout à Istanbul. Construction de ponts ou d’écoles, tout ou presque est aux mains de 31 entreprises. Elles ont le monopole de la commande publique et un rôle bien particulier…

    Reportage: Istanbul, un gros gâteau pour l'AKP 21/06/2019 - par Anissa El Jabri Écouter

    À écouter aussi :Turquie: un débat inédit entre les deux candidats à la mairie d'Istanbul

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.