GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    La Russie réintègre le Conseil de l’Europe au grand regret de Kiev

    media Siège du Conseil de l'Europe à Strasbourg. Conseil de l'Europe/Ellen Wuibaux

    Cela faisait un an que le sujet était dans l’air. La délégation russe a fait son retour ce mardi 25 juin au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Ce retour au sein de cette institution consacrée à la défense des droits humains et de l’Etat de droit ne se passe pas très bien : les Ukrainiens et leurs alliés, Géorgiens, Polonais et Britanniques ainsi que les parlementaires des Pays baltes ont contesté ce retour.

    Les 18 parlementaires russes suspendus de leur droits de vote à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) depuis avril 2014 l’étaient en riposte à l'annexion de la Crimée et de la guerre dans le Donbass. 

    « Cette sanction n'a servi à rien », dit une élue qui rappelle qu'en signe de protestation la Russie avait d'abord refusé de siéger puis stoppé sa participation financière à l'institution, un gros trou dans les finances. La Turquie avait déjà l'année dernière considérablement réduit sa contribution.

    Moscou avait aussi décidé de ne plus reconnaître les jugements de la Cour européenne des droits de l'homme. Et c'est pour ça que la Russie devait réintégrer le giron de l'organisation justifient ceux qui ont voté pour les sanctions et ils sont nombreux : 118 contre 62. 

    Les opposants à ce retour avancent eux que la Russie ne respecte que très peu ces jugement et puis sur les 18 parlementaires appelés à faire leur retour, quatre figurent sur la liste noire de l'Union européenne.

    Kiev indignée

    L’indignation est vive en Ukraine après la levée des sanctions à l’encontre de la Russie, rapporte notre correpondant à Kiev, Sébastien Gobert. La délégation ukrainienne a annoncé la suspension de sa participation à l’assemblée.

    Le vote qui a eu lieu au milieu de la nuit à Strasbourg est justifié par le besoin d’assurer la protection des droits de l’homme pour les citoyens russes. A Kiev, en guerre contre Moscou depuis 2014, c’est la première étape d’une compromission coupable avec Vladimir Poutine.

    Capitulation, marchandage, trahison : dans les déclarations politiques comme sur les réseaux sociaux, les Ukrainiens enragent. « Pourquoi réintégrer la Russie dans une instance jusqu’ici très respectable, demande-t-on ici, alors que le Kremlin est l’ennemi du droit international ? »

    La Russie a violé le droit des frontières en annexant la Crimée et en intervenant militairement dans l’est du pays, elle ne coopère pas dans l’enquête sur l’attaque du Boeing MH17, elle ne paie même pas sa dette gazière à l’Ukraine. Pour la ministre de l’Intégration européenne, Ivanna Klimpush, les Européens ont ouvert une boîte de Pandore car ils ont juste été soudoyés par l’argent russe.

    Le président Zelenskiy a réagi avec stupeur, après ses visites à Paris et Berlin la semaine dernière. « Je regrette de ne pas avoir été entendu », a-t-il déclaré. Il attend maintenant une contrepartie: si la Russie rentre en grâce pour une question de défense des droits de l’homme, alors elle doit au moins se conformer à une décision de la justice internationale, et libérer 24 marins ukrainiens capturés en novembre 2018. Ce 25 juin est la date limite pour se conformer au jugement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.