GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grèce: Kyriakos Mitsotakis annonce son nouveau gouvernement

    media Prestation de serment de Kyriakos Mitsotakis comme Premier ministre, au palais présidentiel à Athènes, lundi 8 juillet. REUTERS/Alkis Konstantinidis

    La Grèce connaît son nouveau gouvernement. Après avoir prêté serment ce lundi matin, le leader du parti Nouvelle Démocratie, Kyriakos Mistotakis, vainqueur des élections législatives ce week-end, a rendu publique la composition de son équipe dans l'après-midi.

    Avec notre correspondante à AthènesCharlotte Stiévenard

    C’est un gouvernement qui reflète les promesses de campagne du candidat conservateur, avec l’accent mis sur les investissements et la croissance. Un ministère entier leur est consacré. À sa tête, il y a cependant un homme politique controversé, Antonis Georgiadis, ancien nationaliste du parti Laos, archéologue et historien de formation.

    Au ministère des Finances, on retrouve Christos Staïkouras, banquier et économiste. Il avait déjà été ministre adjoint aux Finances de 2012 à 2015.

    « À (re)lire » : Grèce: transition rapide après la victoire des conservateurs aux législatives

    Et concernant l’autre thème-clef de la campagne de Kyriakos Mitsotakis, la sécurité, on retrouve là aussi Michalis Chrisochoïdis au ministère de l'Intérieur. Ce membre de l’autre grand parti traditionnel en Grèce, les socialistes du Pasok, avait déjà occupé ce poste en 2010 et 2012.

    C’est un gouvernement somme toute très traditionnel, avec peu de femmes ministres. Seulement Lina Mendoni à la Culture et au sport, et Niki Kerameos à l’Éducation, ainsi que trois autres vice-ministres.

    Et malgré la présence d’un autre ancien membre de l’extrême droite, Makis Voridis, à l’Agriculture, on peut souligner quelques ouvertures au centre avec notamment Kharis Theokharis au Tourisme, ancien membre de To Potami, parti libéral et centriste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.