GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    La Russie suspend ses liaisons aériennes avec la Géorgie à partir de ce lundi

    media La compagnie Georgian Airlines envisage désormais de desservir Moscou deux fois par jour en passant par l’Arménie voisine. VANO SHLAMOV / AFP

    Les liaisons aériennes entre la Russie et la Géorgie sont suspendues à partir de ce lundi. Cette interruption a été décidée par Moscou à la suite du mouvement de protestation ayant surgi dans la capitale géorgienne le mois dernier. Des manifestations qui incriminaient l’influence de la Russie dans la politique intérieure et que le Kremlin a qualifié de « provocation russophobe ». Huit compagnies aériennes assuraient des liaisons directes entre les deux pays – six russes et deux géorgiennes. Les conséquences économiques pourraient être sensibles pour la Géorgie qui, ces dernières années, accueillait un nombre croissant de touristes russes.

    Avec notre correspondant à Moscou,  Étienne Bouche

    En pleine saison touristique, Moscou a frappé fort et tenu à signifier son irritation. En Russie, les agences touristiques ont été sommées de ne plus proposer de voyages en Géorgie à leurs clients. Et les citoyens russes qui souhaiteraient malgré tout s’y rendre devront désormais effectuer un vol avec escale.

    Cette décision de suspendre les vols directs entre les deux pays représenterait pour les compagnies aériennes russes une perte de 42 millions d’euros. Une évaluation faite par le ministre des Transports, Evguéni Ditrikh, qui a assuré dimanche étudier la possibilité de verser aux compagnies des compensations financières.

    De son côté, la compagnie Georgian Airlines entend s’adapter et envisage de desservir Moscou deux fois par jour en passant par l’Arménie voisine.

    La dégradation des relations diplomatiques entre Moscou et Tbilissi prend donc une tournure concrète. Dans ce regain de tensions, Moscou pourrait être tenté d’amplifier ses mesures coercitives : l’agence de protection des consommateurs a récemment envoyé un signal en annonçant le renforcement des contrôles sur les importations de vins géorgiens.

    Il y a quelques jours, la chanteuse de jazz géorgienne Nino Katamadze a fait savoir qu’elle ne se produirait plus en Russie.

    À lire aussi : Manifestations en Géorgie: le Kremlin dénonce «une provocation russophobe»

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.