GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: Jeremy Corbyn réclame un nouveau référendum sur le Brexit

    media Le leader du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn sortant de son domicile à Londres, le 3 juillet 2019. REUTERS/Peter Nicholls

    Jeremy Corbyn, le chef des travaillistes, parti d’opposition britannique, a annoncé qu’il souhaitait la mise en place d’un nouveau référendum sur le Brexit et qu’il voterait pour le maintien dans l’Union européenne. Une nouvelle stratégie qui était très attendue au sein du parti. Jeremy Corbyn entend ainsi faire pression sur Jeremy Hunt et Boris Johnson, les deux candidats à la succession de Theresa May, avant le débat télévisé de ce mardi soir.

    Avec notre correspondante à Londres,  Marina Daras

    Après trois ans d’incertitude, Jeremy Corbyn ose enfin prendre position sur le Brexit. Il a très longtemps hésité, ne voulant pas frustrer une partie de son électorat qui avait voté pour le Brexit ni mettre en danger certains députés travaillistes qui siègent dans des circonscriptions à majorité pro-Brexit.

    Mais après des élections européennes désastreuses pour le parti, beaucoup de députés travaillistes réclamaient un changement par peur de voir son électorat fuir vers des partis plus engagés, comme les Verts ou les Libéraux-démocrates.

    Après des semaines de dialogue avec les syndicalistes et membres de son parti, Jeremy Corbyn a finalement tranché et mis au défi le futur Premier ministre conservateur d’organiser un nouveau référendum sur le Brexit, affirmant qu’il militerait pour sa part pour rester dans l’Union européenne afin d’empêcher un Brexit sans accord ou un Brexit dur et néfaste pour le pays.

    De quoi réjouir le numéro 2 du parti, Tom Watson, qui voulait faire des travaillistes un parti clairement pro-européen.

    À lire aussi : Brexit: Jeremy Corbyn rompt les négociations avec Theresa May

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.