GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: un Irakien condamné à perpétuité pour le meurtre d’une adolescente

    media Ali Bashar a été reconnu coupable d'avoir violé et tué Susanna Feldmann, 14 ans, le 23 mai 2018. AFP

    Le tribunal de Wiesbaden en Allemagne a condamné un jeune Irakien de 22 ans réfugié en Allemagne à la perpétuité. Ali Bashar a été reconnu coupable du viol et du meurtre d'une adolescente de 14 ans l'an dernier. 

    De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Pour l’extrême-droite, Angela Merkel aurait dû être sur le banc des accusés. Comme dans d'autres cas de viols contre de jeunes filles par des migrants, le parti Alternative pour l’Allemagne et d’autres considèrent que l’arrivée massive de réfugiés en 2015 est la cause de tous les maux.

    Le viol et le meurtre de la jeune Susanna en mai 2018 avait choqué, comme d’autres cas, en Allemagne. Angela Merkel, qui ne commente pas d’ordinaire les faits divers, avait parlé d’un « meurtre abominable » et demandé à la justice d’être ferme.

    Le suspect, Ali Bashar, un Irakien de 22 ans, était arrivé en 2015 et avait vu sa demande d’asile retoquée. Après le meurtre, il avait pris la fuite pour son pays d’origine avec sa famille avant d’être ramené quelques jours plus tard par la police allemande. Ali Bashar a reconnu le meurtre de Susanna mais a nié l’avoir violée évoquant des relations sexuelles consenties.

    Le tribunal de Wiesbaden n’a pas retenu cette thèse et a jugé ses excuses présentées à deux reprises à la famille peu crédibles. Les juges parlent d’un acte commis de sang froid. Une analyse psychiatrique décrit un jeune homme qui considère les femmes comme des « salopes ». 

    Ali Bashar a été condamné à la perpétuité. Il ne pourra pas demander de libération conditionnelle au bout de 15 ans en raison de la gravité particulière de son crime. Le jeune homme est par ailleurs jugé dans un autre procès en cours pour le viol d’une enfant de 11 ans commis avec un complice.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.