GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    France: les serres bio pourront être chauffées pendant l'hiver

    media Les serres bio pourront être chauffées pendant l'hiver. Philippe HUGUEN / AFP

    Le Comité national de l'agriculture biologique a décidé, ce jeudi 11 juillet, d'autoriser l'utilisation de serres chauffées pendant l'hiver pour la production biologique avec un cadre et des modalités à respecter. Cependant, les acteurs historiques de l'agriculture biologique s'inquiètent d'une industrialisation de la filière.

    Le bio est-il en train de s’industrialiser ? La question se pose, à la lecture de l’avis rendu par le Comité national de l’agriculture biologique au ministère de l’Agriculture ce jeudi 11 juillet, qui autorise le chauffage de serres pendant l'hiver pour la production biologique. Pourtant, un mois auparavant, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume s’opposait au chauffage des serres en agriculture biologique.

    Aucune commercialisation entre le 21 décembre et le 30 avril

    Suivant l'avis du Comité national de l’agriculture biologique, le ministre de l'Agriculture a finalement changé d'opinion sur la question. Le chauffage des serres bio sera autorisé. « Mais il n'y aura pas de commercialisation de fruits et légumes bio produits en France entre le 21 décembre et le 30 avril », a indiqué le ministère.

    « La filière a pris une décision sur une position de compromis que je leur ai proposée », a déclaré le ministre Didier Guillaume, qui s'est déplacé lui-même dans les locaux de l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) pour gérer ce dossier sensible.

    « Il ne peut pas y avoir de contre-saisonnalité en bio, on ne mange pas des produits bio l'hiver, à contre-saison », a ajouté le ministre en détaillant sa position.

    Le chauffage des serres à partir de 2025

    Pourtant, le chauffage des serres pendant l’hiver devrait entraîner logiquement la production des fruits et légumes biologiques hors saison et de nouvelles émissions de gaz à effet de serre.

    Deux conséquences qui sont en contradiction avec le cahier des charges de l’agriculture biologique. Pour obtenir le label « AB » du bio en France, les producteurs doivent respecter des cycles des saisons et mettre en place un système de gestion durable pour l’agriculture.

    Mais le chauffage des serres se fera à partir de 2025, « uniquement avec des serres chauffées avec des énergies renouvelables », a fait valoir le ministre de l'Agriculture, une obligation à effet immédiat pour « toute serre construite aujourd'hui ».

    Une industrialisation de la filière ?

    Les agriculteurs regroupés au sein de La Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) et du Synabio (syndicat de l'agroalimentaire bio), s’alarment de la volonté de certains producteurs de fruits et légumes bio d'industrialiser la filière.

    Au-delà d'une explosion des volumes, la Fnab pointe la pollution générée par le chauffage des serres. S'appuyant sur une étude de l'Ademe, ils soulignaient qu'une tomate produite sous serre chauffée émettrait, avec 2,2 kilos de CO2 pour un kilo de tomates, sept fois plus de gaz à effet de serre qu'une tomate produite en France en saison et près de quatre fois plus qu'une tomate importée d'Espagne.

    L’autorisation de chauffer les serres bio répond notamment aux pressions du premier syndicat agricole, la FNSEA, qui prône une « tomate bio française dès le printemps » pour concurrencer les tomates importées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.