GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: dix morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Europe

    Migrants: à Barcelone, manifestation contre les menaces du gouvernement Sanchez

    media Manifestation de soutien à Open Arms le 13 juillet 2019 à Barcelone. Pau Barrena / AFP

    L'ONG de secours aux migrants en Méditerranée Open Arms a organisé ce samedi 13 juillet à Barcelone une manifestation pour dénoncer les menaces du gouvernement espagnol qui lui interdit de poursuivre ses activités.

    Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

    « Sauver des vies n'est pas un délit », crient les manifestants venus ce samedi défiler dans les rues de Barcelone. Le gouvernement de Pedro Sánchez menace l'ONG catalane Open Arms d'une amende de près d'un million d'euros si elle poursuit ses opérations de secours au large de la Libye.

    Pour Gerard Canals, chef des opérations de l'ONG, Sánchez cède aux pressions des gouvernements européens : « On voudrait que Sánchez retrouve les valeurs qui lui ont fait accueillir l'Aquarius. On croit qu'il a vraiment ces valeurs-là, mais il n'a pas le courage de les défendre. »

    Face au consulat italien, l'ONG tire un zodiac rempli de gilets de sauvetages et de masques à l'effigie de Matteo Salvini et Pedro Sánchez sous un drapeau européen taché de sang. « Les gouvernements ne font pas le travail qu'ils devraient et, en plus, les ONG qui veulent le faire sont criminalisées. C'est le monde à l'envers ! », s'emporte Laura Clémente.

    Pour Albert Escofet, la mobilisation citoyenne est primordiale. « À Barcelone, on manifeste, mais en Italie ou en France aussi. Je crois qu'il y a une réaction, une volonté du peuple de casser ces politiques et donc d'obliger les gouvernements à assumer leur humanité et à sauver les gens », avance-t-il. L'ONG assure qu'elle continuera à faire ce qu'elle considère être son devoir. La manifestation de ce samedi avait pour slogan : « Mieux vaut être prisonniers que complices ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.