GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Annegret Kramp-Karrenbauer, dauphine de Merkel, devient ministre de la Défense

    media Annegret Kramp-Karrenbauer, dauphine pressentie d'Angela Merkel, est devenue mercredi ministre de la Défense en remplacement d'Ursula von der Leyen. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Une femme remplace une autre femme à la tête du ministère allemand de la Défense. Après l'élection mardi 16 juillet à la présidence de la Commission européenne de la sortante, Ursula von der Leyen, c'est la présidente de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer qui va prendre les commandes de ce ministère. Un choix qui constitue une surprise. Cette nomination de la dauphine de la chancelière doit permettre à AKK, comme on l'appelle, de préparer la succession d'Angela Merkel.

    De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Les femmes politiques allemandes ont le goût du risque. Ursula von der Leyen avait annoncé lundi avant le vote du Parlement européen qu’elle quitterait le ministère de la Défense ce mercredi 17 juillet. Annegret Kramp-Karrenbauer joue son va-tout. Après avoir répété qu’elle ne souhaitait pas rentrer au gouvernement, la présidente de la CDU a changé d’avis. Elle n’a pas apporté à son parti le bol d’air attendu depuis son élection en décembre dernier. Les Européennes ont été un échec historique.

    La popularité d’AKK est en chute libre. Sept Allemands sur dix estiment que la dauphine d’Angela Merkel ne ferait pas une bonne chancelière. En prenant le portefeuille de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer peut prouver ses capacités à gérer, asseoir sa stature à la tête d’un ministère régalien et nouer des contacts à l’international. Cette position peut faciliter sa tâche pour succéder à Angela Merkel comme candidate à la chancellerie en 2021 ou avant la fin de la législature.

    Mais les risques d’échec sont importants. Le ministère de la Défense a été secoué par de nombreux problèmes et des scandales ces dernières années. L’héritage est lourd et difficile. Annegret Kramp-Karrenbauer, qui a occupé plusieurs postes ministériels dans sa modeste région d’origine, la Sarre, devra prouver qu’elle a l’envergure nécessaire pour gérer une Bundeswehr forte de 180 000 soldats et dotée d’un budget de 44 milliards d’euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.