GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: acquittement du représentant de RSF jugé pour «propagande terroriste»

    media Le journaliste franco-turc Erol Onderoglu, représentant du groupe de défense des droits de l’homme à Reporters sans frontières (RSF), devant le palais de justice d’Istanbul, en Turquie, le 18 janvier 2019. OZAN KOSE / AFP

    La justice turque a acquitté ce mercredi 17 juillet le représentant en Turquie de l’ONG Reporters sans frontières, Erol Onderoglu, et ses deux coaccusés. Ils étaient poursuivis pour « propagande terroriste » après avoir participé en 2016 à une campagne de solidarité avec le journal kurde Özgür Gündem, interdit depuis.

    Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

    Au terme de trois ans de procès, la justice a prononcé l’acquittement du représentant de RSF en Turquie, Erol Onderoglu, et ses coaccusés, l’écrivain-journaliste Ahmet Nesin et la présidente de la Fondation des droits de l'homme, Sebnem Korur Fincanci.

    La justice turque a estimé qu’ils n’étaient coupables d’aucun crime, ni de « propagande terroriste » ni d'« apologie du crime » et « d’incitation à commettre un crime », comme l’estimait le procureur qui réclamait contre eux jusqu’à 14 ans et demi de prison pour avoir collaboré pendant une journée avec le journal prokurde Özgür Gündem.

    Nouveau procès le 7 novembre

    À l’annonce du verdict, la défenseure des droits de l’homme Sebnem Korur Fincanci – la seule des trois accusés qui comparaissait ce mercredi 17 juillet – semblait avoir du mal à y croire et à retenir ses larmes aux milieux des applaudissements.

    Pour Reporters sans frontières (RSF), c’est un soulagement, mais en demi-teinte. Leur représentant sera de nouveau jugé à partir du 7 novembre pour, encore, « propagande terroriste », cette fois-ci pour avoir affiché sa solidarité avec des centaines d’universitaires qui avaient signé une pétition réclamant la fin des opérations sécuritaires dans le sud-est à majorité kurde en janvier 2016. Dans ce nouveau procès, Erol Onderoglu risque une fois de plus la prison.

    ► À lire aussi : Journaliste en Turquie : métier à haut risque

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.