GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Washington exclut la Turquie du programme d’avions de chasse F-35

    media Ankara juge «injuste» la décision américaine de bloquer sa participation au programme F-35. Sur cette photo, un F-35 lors d'essais en Californie. U.S. Air Force

    Les États-Unis sont passés aux actes pour condamner l'achat par la Turquie des systèmes de défense antiaérienne russes S-400. La participation d'Ankara au programme de développement de l'avion de combat américain F-35 a été suspendue, a annoncé la Maison Blanche mercredi 17 juillet.

    Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

    La participation de la Turquie au programme de développement de l'avion de combat américain F-35 a été suspendue et le processus d'exclusion a débuté, ont fait savoir mercredi 17 juillet les États-Unis, qui menaçaient de le faire depuis qu'Ankara a décidé de se doter du système de défense antimissile russe S-400.

    « Le F-35 ne peut pas coexister avec une plateforme de collecte de renseignements russe qui sera utilisée pour en apprendre davantage sur ses capacités de pointe », avait auparavant souligné la Maison Blanche dans un communiqué.

    Une décision « injuste », selon Ankara

    Si cette décision était attendue, elle constitue un coup dur pour la Turquie qui comptait acquérir une centaine d’exemplaires d’avions furtifs F-35, qu’elle contribuait à fabriquer sur son sol.

    Le ministère des Affaires étrangères turc a dénoncé une décision « injuste », « unilatérale », qui « ne respecte pas l'esprit de l'alliance » atlantique.

    Ankara invite Washington à « réparer cette erreur qui préparera la voie à des dommages irréparables dans nos relations stratégiques. »

    Pertes financières

    Cette exclusion devrait entraîner l'expulsion des pilotes turcs s'entraînant actuellement aux États-Unis sur le F-35 et l'annulation de la livraison des quatre appareils déjà achetés par la Turquie. Les contrats de sous-traitance attribués à des entreprises turques risquent également d’être annulés. Pour elles, cela signifie des pertes d’emplois et d’importants revenus.

    Ankara avait déjà investi plus d’un milliard de dollars dans ce programme. Selon des estimations, sa participation aurait pu lui en rapporter neuf fois plus. Début juillet, le président Recep Tayyip Erdogan avait estimé qu’une telle exclusion équivaudrait à du « vol ». Il avait promis de se tourner vers un tribunal international d’arbitrage.

    Ça va avoir un impact sur le programme en terme de retard et peut-être en terme de surenchérissement...

    Joseph Henrotin, chercheur à l'Institut d'études de sécurité et de défense Lyon III. 18/07/2019 - par Oriane Verdier Écouter

    ► À lire aussi : L’Otan embarrassée par la livraison de missiles russes S-400 à la Turquie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.