GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Pologne: l’ambassadrice américaine soutient les LGBT, réponse sèche de Varsovie

    media Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, avant une réunion à Bruxelles avec d'autres leaders européens, le 2 juillet 2019. REUTERS/Francois Lenoir

    Le gouvernement ultraconservateur polonais a critiqué vendredi 19 juillet le soutien de l’ambassadrice américaine aux LGBT, jugeant « inutile » sa déclaration contre la diffusion d’autocollants homophobes. Un nouvel épisode dans la série de tensions entre Varsovie et les États-Unis.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Thomas Giraudeau

    « Nous sommes tous égaux » : l’expression tweetée jeudi 18 juillet par Georgette Mosbacher n’a pas plu aux ultraconservateurs au pouvoir à Varsovie. L’ambassadrice américaine a critiqué les autocollants homophobes que veut distribuer massivement Gazeta Polska, un hebdomadaire très à droite, soutien du parti Droit et Justice et du gouvernement actuel.

    L’exécutif s’est tout de même désolidarisé du projet de Gazeta Polska. Mais n’a pas apprécié l’intervention de l’ambassadrice américaine : dans une réponse courte et sèche du porte-parole du gouvernement à Varsovie, il a qualifié la déclaration d’« inutile », car elle ne touche pas aux relations entre les États-Unis et la Pologne.

    L’affaire ne va pas arranger l’image de Georgette Mosbacher à Varsovie. En place depuis moins d’un an, la diplomate s’est déjà fait remarquer en déclarant qu’elle défendrait par-dessus tout la liberté de la presse et celle des journalistes. Critiquant ainsi le gouvernement polonais.

    Ce dernier a déjà repris en main la télévision publique et veut « repoloniser les médias ». Dans le viseur, surtout, une télévision privée, favorable à l’opposition, et détenue aujourd’hui par l’américain Discovery.

    Fin novembre 2018, Georgette Mosbacher déclarait aussi que « les atteintes du parti au pouvoir à la liberté des médias pourraient brouiller les bonnes relations avec les États-Unis ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.