GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Arctique: 200 rennes morts de faim, le changement climatique pointé du doigt

    media Un renne en Norvège. C.C 3.0/Are G Nilsen

    En Norvège, quelque 200 rennes ont été retrouvés morts sur l’archipel du Svalbard dans l’arctique, un territoire grand comme deux fois la Belgique. Les habitants de cet archipel connaissent déjà les conséquences du réchauffement climatique dans leur quotidien, puisque plus d’une centaine de maisons construites à flanc de montagne ont été déclarées à risque, car elles pourraient s’effondrer. L’Institut polaire norvégien, qui réalise une cartographie annuelle de la population de rennes sauvage a retrouvé 200 cadavres de rennes morts de faim au cours de l’hiver dernier.

    Ce nombre inhabituellement élevé de rennes morts s’explique par le changement climatique. Voilà le verdict livré par l’Institut polaire norvégien. L’archipel du Svalbard en Norvège a connu une augmentation de 4 degrés de température au cours des 50 dernières années.

    Un changement qui implique plus de pluie. Or, cette pluie, comme le confirme Ashild Pedersen, cheffe du projet de recensement des rennes sauvages, forme une couche de glace en hiver. Et des couches peuvent s’empiler successivement au fil des épisodes pluvieux. Une glace qui empêche les rennes de débusquer le lichen et autres pousses végétales dont ils se nourrissent.

    « Les conditions de pâture pour les animaux sont très mauvaises » estime la chercheuse. Ce n’est que la seconde fois qu’autant d’animaux sont retrouvés morts depuis que la population de rennes fait l’objet d’un suivi, entamé il y a 40 ans.

    Une augmentation qu’il faut mettre en parallèle également avec l’augmentation du nombre de rennes dans cette région, qui est également une conséquence du réchauffement climatique. Selon l’Institut polaire norvégien, leur nombre aurait ainsi doublé depuis les années 1980 pour atteindre aujourd’hui une population estimée à 22 000 rennes.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.