GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Italie: le texte anti-ONG de Salvini définitivement adopté

    media Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini souriant lors du vote de son texte anti-ONG au Sénat à Rome le 5 août 2019. Reuters/Remo Casilli

    Fortement voulu par le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, le texte anti-ONG a été adopté par le Sénat ce lundi 6 août. Elle accorde plus de pouvoirs au gouvernement contre les ONG sauvant les migrants en Méditerranée.

    Le Sénat a voté lundi soir la confiance au gouvernement italien sur un nouveau tour de vis sécuritaire et anti-migrant réclamé par le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite).

    Le texte accorde au ministre des pouvoirs élargis pour interdire les eaux territoriales aux navires ayant secouru des migrants, confisquer les bateaux des ONG et imposer à leurs commandants des amendes pouvant aller jusqu’à 1 million d’euros. Il prévoit également l’arrestation immédiate, pour aide à l’immigration clandestine, des capitaines qui accosteront de force dans un port italien.

    ►À lire aussi : La capitaine Carola Rackete, héroïne pour les uns, «emmerdeuse» pour les autres

    « On parle comme si tous les migrants étaient des délinquants »

    Des dizaines d’Italiens et d’immigrés ont manifesté à Rome devant le Sénat contre la nouvelle loi qui, de leur point de vue, n’améliorera en aucun cas la sécurité en Italie, mais alimentera le climat d’intolérance et de xénophobie. Emery Enogo Bavogui, infirmier originaire de Guinée témoigne de cette xénophobie au micro de notre correspondante, Anne Le Nir :

    « Ce qui nous choque, c’est qu’on parle comme si tous les migrants étaient des délinquants. Moi, je suis infirmier, je travaille à l’hôpital. J’assiste des Italiens, des malades. Après une journée de travail pleine d’ambition, pleine d’amour, on vient, 30 minutes après, sur le trottoir, on m’insulte, on me dit "va chez toi". Salvini ne s’est jamais prononcé sur un immigré qui a été agressé, qui a été offensé. Moi, j’ai un projet de rentrer au bercail. Après 30 ans ici, je me sens toujours étranger. »

    Il faut que les travaux continuent... Il faut augmenter les capacités de sauvetages en mer...

    Céline Schmitt, porte parole du HCR en France. 06/08/2019 - par Juliette Gheerbrant Écouter

    Risque de financement de dictatures

    De son côté, l’ONG Amnesty International a fustigé des mesures qui « n’améliorent pas la sécurité de personne » et s’est indignée d’un article instaurant un fonds pour les pays acceptant de reprendre des migrants, qui « risque de financer des dictatures, faisant grimper au final le nombre de personnes en fuite ».

    Déjà adopté par la Chambre des députés, le texte sur lequel le gouvernement populiste avait posé la question de confiance est passé avec 160 voix pour (57 voix contre) et l’abstention des partis d’opposition de droite et d’extrême droite (21 voix).

    Le seul espoir des ONG est donc que la Cour constitutionnelle démonte la loi dont certains articles violeraient la Constitution italienne et le droit international, applicable aux sauvetages en mer.

    D'abord, on est en train d'empêcher l'ambulance de la mer de travailler...

    Claudia Lodesani, présidente de MSF Italie. 06/08/2019 - par Juliette Gheerbrant Écouter
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.