GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: des militants écologistes se mobilisent contre un projet de mine d'or

    media Des militants écologistes se regroupent pour manifester contre le projet minier près de de Kirazli, le 5 août 2019. REUTERS/Kemal Aslan

    Militants écologistes et élus d’opposition dénoncent un vaste projet de mine d’or dans l’ouest de la Turquie. Selon eux, ce projet porté par la filiale turque d’une entreprise canadienne provoquerait un désastre environnemental et sanitaire. Des milliers de personnes ont protesté lundi 5 août sur le site minier.

    Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

    Depuis le 26 juillet, ils sont plusieurs dizaines à monter la garde sous des tentes près du village de Kirazli, au pied du mont Ida (Kazdaglari en turc). Une « vigile pour l’eau et la conscience », clament ces défenseurs de l’environnement, rejoints lundi par plusieurs milliers d’opposants pour un rassemblement inédit dans cette région forestière de l’ouest anatolien.

    Le projet minier qu’ils dénoncent est porté par l’entreprise Dogu Biga, filiale turque de la compagnie canadienne Alamos Gold. Les écologistes, soutenus par plusieurs maires et députés d’opposition, accusent ce projet de détruire un riche écosystème resté préservé jusqu’ici.

    Images satellites à l’appui, ils avancent que les bulldozers auraient déjà arraché quatre fois plus d’arbres que prévu – 195 000 contre 46 000 – ce que la compagnie minière dément.

    Les opposants alertent aussi contre un désastre sanitaire lié à l’utilisation de cyanure pour extraire l’or de cette mine. Une méthode courante dans ce type d’extraction, mais qui risque de polluer les sols et les cours d’eau des habitants de cette région située à proximité du détroit des Dardanelles.

    Sur internet, une pétition réclamant l’arrêt immédiat des travaux a déjà franchi la barre des 375 000 signatures.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.