GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Suède: cérémonie de rapatriement de 25 crânes samis

    media Le peuple sami est un peuple autochtone dans le Nord de la Scandinavie qui lutte toujours pour la préservation et le respect de sa culture et de ses droits. Eric CHRETIEN/Gamma-Rapho via Getty Images

    Ce vendredi 9 août, la plus grande cérémonie de rapatriement d’ossements dans l'histoire de la Suède se tient à Lycksele, à huit cent kilomètres au nord de Stockholm. Vingt-cinq crânes exhumés du cimetière local et appartenant à des Samis sont enterrés à nouveau dans ce sol. Un moyen de réconcilier l’État suédois et ce peuple autochtone, le dernier d’Europe.

    Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

    L’histoire des crânes de Lycksele commence en 1950. Des fouilles sont faites à Lycksele ce village de Laponie, qui a été une base de la colonisation du Grand Nord par les Suédois. Le matériel archéologique, comme il était d’usage à l’époque, est envoyé pour examen au musée de l’Histoire suédoise, à Stockholm. Et c’est là que le scénario dérape : « Le musée d’histoire suédoise a retourné les objets trouvés au musée de Västerbotten, dans le comté de Lycksele, mais pas les ossements, nous explique Katarina Hauptmann, sa directrice. On les a redécouverts en 2013. »

    Un vision raciste des Samis

    En Suède, cette affaire remet en lumière les préjudices subis par les Samis, dont l’histoire est marquée par les conversions forcées, les terres confisquées et les tombes pillées. Actuellement, les Samis sont 20 000 personnes en Suède et 60 000 autres réparties entre la Norvège, la Finlande, et la Russie. Ils luttent encore pour préserver leur langue, et leur culture ainsi que leurs terres. Dans le passé ont été victimes d’une politique d’assimilation parfois très violente.

    ►À lire aussi : Pour les Sámis de Finlande, la langue comme outil de réappropriation culturelle

    Mais l’un des aspects les plus sombres de cette relégation ont été les études anthropologiques faites sur les Samis, considérés longtemps comme une race « à part » : « Notre ostéologue semblait intéressée par des questions raciales liées à ces crânes, ajoute la directrice du musée de l’Histoire suédoise. Il a expressément demandé l’envoi de ces ossements samis. »

    Selon un récent rapport, onze institutions suédoises conserveraient toujours des ossements samis, pour lesquels le Parlement sami a demandé plusieurs fois un retour vers la Laponie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.