GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Base militaire accidentée en Russie: inquiétude sur une contamination radioactive

    media Cette photo prise en 2011 montre la base militaire de Nionoska, dans la région d’Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe. Le 8 août 2019, une explosion dans cette base militaire a tué officiellement cinq personnes. AFP

    En Russie, le dernier bilan de l'accident sur un site d'essais militaires dans le Grand nord est de cinq morts et trois blessés. Et la population s'inquiète d'une éventuelle pollution radioactive. Greenpeace Russie a décidé d’envoyer sur place ses propres experts.

    En Russie, après la très forte explosion jeudi sur une base militaire, la population s'inquiète et tente de s’approvisionner en pastilles d’iode pour contrer d’éventuelles radiations. Le ministère russe de la Défense assure pourtant que dans cet accident qui a fait selon un dernier bilan cinq morts et 3 blessés, aucun produit radioactif ne s’est dégagé dans l’atmosphère.

    Mais les autorités locales contactées par l'organisme de défense de l'environnement Greenpeace ont constaté des pics de radiation bien supérieurs à la normale après l’explosion. « Juste après l’explosion, il y a eu un pic de radiation, nous explique Rach Alimov de Greenpeace Russie, joint par téléphone. Le ministère de la Défense a tout de suite nié. Mais l’administration régionale a publié cette information. Et cette information a maintenant disparu de son site.

    Mais cette information nous a été confirmée par le ministère des Situations d’urgence. Sa branche locale admet une augmentation des radiations à un niveau 20 fois supérieur à la normale. Une telle augmentation pourrait indiquer que des actifs radioactifs ont été émis dans l’air. Nous devons donc savoir quelles sont ces substances et savoir aussi ce qu’il s’est vraiment passé. »

    Aussi l'ONG a décidé d’envoyer sur place ses propres experts pour effectuer des mesures.

    Dans un communiqué difusé jeudi, le ministère de la Défense indiquait que l'accident s'était produit lors de l'essai d'un « moteur-fusée à ergols liquides ». La base militaire, située à Nionoksa, a ouvert en 1954 et sert à des essais de missiles de la flotte russe. Des missiles balistiques y sont notamment testés, précise l'AFP.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.