GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Carlos Ghosn accuse les procureurs d'actions illégales, demande «l'annulation des poursuites»
    Europe

    Crimée: Poutine s’invite chez les motards nationalistes et irrite l’Ukraine

    media Vladimir Poutine en ballade au milieu des motards nationalistes à Sébastopol, en Crimée, le 10 août 2019. Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via REUTERS

    En blousons noirs et grosses cylindrées la visite de Vladimir Poutine au milieu de motards nationalistes à Sébastopol en Crimée samedi a provoqué ce dimanche de vives protestations de la part de l’Ukraine. Cette visite du président russe en Crimée est une violation de la souveraineté de l’Ukraine, selon les mots de son ministre des Affaires étrangères.

    C’est l’une des mises en scène dont Vladimir Poutine a le secret, mais une pure provocation pour les autorités ukrainiennes. Samedi, le président russe est apparu à Sébastopol, vêtu d’un blouson noir, conduisant une imposante moto de marque soviétique Ural, ornée d’un immense drapeau russe et ouvrant la voie à un cortège de motards nationalistes : « Les loups de la nuit. » Ce club de biker nationalistes est bien connu en Russie pour son indéfectible soutien au Kremlin.

    Côté ukrainien, les Loups de la nuit sont accusés d’avoir combattu dans le Donbass aux côtés des séparatistes pro-russes.

    « Vous êtes des exemples pour notre jeunesse », leur a lancé Vladimir Poutine qui fête cette semaine les 20 ans de son arrivée au pouvoir. Le président russe s’est ensuite prêté aux demandes de selfies avec ces motards en blousons noirs. Des photos largement diffusées par les médias officiels russes et ce alors qu’au même moment à Moscou près de 50 000 manifestants demandaient la tenue d’élections libres.

    Mais la visite de président russe dans une Crimée annexée depuis 2014 a surtout provoqué la colère des autorités ukrainiennes. Dans un communiqué ce dimanche 11 août, le ministre des Affaires étrangères ukrainien dénonce « grossière violation de la souveraineté et de l’intégrité de notre territoire ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.