GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Norvège: enquête ouverte sur une «tentative terroriste» contre des musulmans

    media Le centre islamique al-Noor, à Baerum en banlieue d'Oslo, après l'attaque du 10 août. Terje Pedersen / NTB Scanpix / AFP

    L'affaire sera traitée comme une « tentative d'attaque terroriste ». Samedi 10 août, une fusillade dans le centre islamique al-Noor, à Baerum en banlieue résidentielle d'Oslo, a fait un blessé léger. « La cartographie que nous avons dressée montre que l'auteur de l'attaque avait des vues d'extrême droite », a déclaré un responsable de la police d'Oslo, Rune Skjold. Ajoutant que le cadavre retrouvé au domicile de l'auteur de la fusillade était celui de sa demi-soeur de 17 ans.

    Entendu dans la nuit du dimanche 11 août par les enquêteurs, le suspect d'une attaque survenue la veille en banlieue de la capitale de Norvège a refusé de s'expliquer, selon la police. Il s'agit d'un Norvégien d'une vingtaine d'années, qui « avait des positions xénophobes » et « voulait semer la terreur », a néanmoins expliqué la police en conférence de presse au lendemain des faits.

    Muni de plusieurs armes, le suspect a fait irruption à la mosquée samedi, alors que trois fidèles s'y trouvaient. Après avoir ouvert le feu, il aurait ensuite été maîtrisé par un individu et remis aux forces de l'ordre. La police norvégienne a découvert le cadavre d'une jeune femme à leur domicile commun.

    La police, qui présentait au départ le cadavre comme celui d'une proche parente, a confirmé qu'il s'agissait de sa demi-soeur, fille de sa belle-mère.

    Selon les autorités, il se pourrait que le suspect ait posté sur un forum en ligne, peu avant l'attaque, un message dans lequel il évoquerait une « guerre des races » et rendrait hommage à l'auteur de l'attaque contre deux mosquées commise en mars en Nouvelle-Zélande. Cinquante-et-une personnes avaient perdu la vie. Pour l'heure, le message et l'identité de son auteur n'ont pas pu être pleinement authentifiés.

    ► À lire aussi : En Nouvelle-Zélande, l'auteur des attaques de Christchurch plaide non coupable

    Pour mémoire, l'auteur de la tuerie de Christchurch avait déclaré dans un manifeste être influencé par des idéologues d'extrême droite, dont le meurtrier néo-nazi norvégien Anders Breivik. Celui-ci avait tué 77 personnes le 22 juillet 2011.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.