GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Italie: la décision sur le sort du gouvernement repoussée de 24 heures au Sénat

    media Le ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue Matteo Salvini, à Rome, le 12 août 2019. REUTERS/Remo Casilli

    Le Sénat italien se réunira mardi 13 août pour débattre de la date à laquelle sera soumise aux voix la motion de défiance déposée par la Ligue de Matteo Salvini. La question de la mise au vote de cette mesure ne faisait pas l'unanimité entre les différentes formations politiques à l'issue de cette réunion. D'un côté, la Ligue de Matteo Salvini veut aller au pas de course vers des élections. De l'autre, le Mouvement 5 étoiles (M5S) et le Parti démocrate (PD) temporisent.

    Les chefs des groupes parlementaires réunis lundi ne sont pas parvenus à s'entendre sur une date pour l'examen d'une motion de censure déposée par la Ligue pour faire tomber le gouvernement de Giuseppe Conte. Le Sénat devra donc se réunir en session plénière mardi soir pour trancher entre la position de Salvini qui veut voter la censure dès ce mercredi et celle de son ex-allié du M5S qui plaide pour une simple déclaration de Conte le 20 août au Sénat.

    Matteo Salvini a renoué pour l'occasion avec ses alliés de droite, Forza Italia (FI) de Silvio Berlusconi (droite) et Fratelli d'Italia (Frères d'Italie) de Giorgia Meloni (extrême droite).

    De son côté, le M5S de Luigi Di Maio a obtenu le soutien d'une aile du Parti démocrate (PD, centre gauche) rattachée à l'ancien chef du gouvernement Matteo Renzi (2014-2016), même si le patron du parti, Nicola Zingaretti, se dit prêt à des élections au plus vite.

    ►À lire aussi : Fin de la coalition gouvernementale en Italie: « Le vers était dans le fruit depuis le début »

    Le chef de file du M5S, Luigi Di Maio, a accusé son ex-partenaire de gouvernement d'avoir, en faisant éclater la coalition Ligue-M5S le 8 août, donné un « coup de poignard dans le dos au pays ». « Les Italiens le feront payer à la Ligue », a-t-il assuré, même si le parti de Matteo Salvini est crédité de 36 à 38% des intentions de vote, quasiment 20 points de plus qu'aux élections législatives de mars 2018. En revanche, le M5S, qui était au printemps 2018 premier parti d'Italie avec plus de 32% des voix est pour sa part tombé à 16/17%.

    Le camp opposé à des élections immédiates se mobilise

    L'humoriste Beppe Grillo, le fondateur et mentor du M5S, a apporté son soutien à Luigi Di Maio, proposant « un front républicain » pour empêcher « les barbares de s'emparer du pouvoir ».

    L'ex-chef du gouvernement de centre gauche en 2013-2014, Enrico Letta, a estimé, dans un entretien avec l'AFP, que la majorité absolue pour Matteo Salvini au Parlement « serait un grand danger » et pourrait entraîner l'Italie « hors de l'Europe ».

    L'ancien ministre de l'Économie Pier Carlo Padoan a pour sa part averti qu'un gouvernement Salvini pourrait davantage faire déraper une économie déjà fragile, avec une croissance quasi nulle prévue pour cette année et une énorme dette (plus de 130% du PIB).

    L'ancien chef du gouvernement Matteo Renzi plaide pour un « gouvernement institutionnel » afin d'adopter en particulier le budget 2020 et d'éviter la hausse automatique de la TVA programmée pour l'an prochain. Un tel gouvernement pourrait être formé de ministres M5S, ce mouvement disposant de la majorité relative dans les deux Chambres, et être appuyé par d'autres partis, dont le Parti démocrate.

    ►À lire aussi : Élections anticipées en Italie: les partis divisés?

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.