GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Migrants en Méditerranée: «La Grèce a atteint ses limites» d'accueil

    media Opération de sauvetage du navire humanitaire «Ocean Viking» affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, en Méditerranée, le 10 août 2019. Anne CHAON / AFP

    Plus de 500 migrants sont à bord des navires humanitaires « Open Arms » et « Ocean Viking », et aucune solution en vue pour leur accueil en Europe. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés s'en inquiète.

    Lundi, c'est un ministre grec qui s'inquiétait dans une interview au quotidien Kathimerini de l'augmentation du nombre de migrants qui arrivent sur les îles proches de la Turquie. « Depuis le 7 juillet, il n'y a pas eu un seul jour sans arrivée », explique le ministre adjoint chargé de la Protection du citoyen, Georges Koumoutsakos qui réclame davantage de solidarité de la part de l'Union européenne.

    Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) confirme que les capacités globales d'accueil dans l'ensemble du pays sont à saturation. Il constate également une augmentation des arrivées dans les îles proches de la Turquie, où les cinq « hot spots » européens sont surpeuplés : ils accueillent près du triple de leur capacité.

    Partager les responsabilités

    « Il y a plusieurs causes à cette situation sur les îles, explique pointe Boris Chershirkov, porte-parole du HCR pour la Grèce. D'abord l'augmentation du nombre d'arrivées, ensuite la capacité d'accueil des îles - 5 400 places dans les hot spots - puis la procédure de la demande d'asile, qui forme un goulot d'étranglement. Enfin, il y a la question des capacités d'accueil globales du pays. La Grèce depuis 2015 a considérablement augmenté sa capacité d'hébergement, il y a de la place pour 50 000 personnes aujourd'hui. Il y a 26 camps, le HCR propose aussi 25 000 places de logement en appartement, et puis il y a les gens qui sont dans des hôtels, etc. Malgré cela, la Grèce a atteint ses limites. »

    Le HCR relaie donc l’appel de la Grèce à plus de solidarité européenne. « Et l'une des raison, c'est que même si on peut féliciter l'Union européenne pour la relocalisation de plus de 20 000 personnes entre 2015 et 2017, le fait est que ce programme a pris fin depuis deux ans et rien n'est venu le remplacer, alors qu'il est urgent qu'on ait un système de partage des responsabilités. C'est l'un de nos appels à l'UE, un système solide de partage de l'accueil des migrants et de la responsabilité qu'assume la Grèce. »

    Plus de familles afghanes

    L'organisation constate aussi un changement dans l'origine des demandeurs d'asile qui arrivent de Turquie. « Ce qu'on remarque cette année, c'est qu'il arrive moins de Syriens, et qu'il arrive plus de familles afghanes. Depuis 2015, la plupart des gens qui passaient en Grèce, c'était des familles de réfugiés de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan - la Syrie étant le principal pays d'origine. Mais récemment on voit surtout des familles afghanes. Et en général, quand on constate une augmentation du nombre de gens qui arrivent d'un pays précis, c'est lié à la volatilité de la situation et à ce qui se passe dans ce pays. Cette augmentation témoigne donc de l'instabilité qui perdure en Afghanistan. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.