GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Suède: le «flygskam» fait baisser le nombre de passagers sur des vols intérieurs

    media Un appareil de Norwegian Airlines décolle et deux avions de la compagnie SAS au sol, à l'aéroport de Stockholm, le 14 juin 2016 (photo d'illustration). AFP /JOHAN NILSSON

    Le « flygskam » (la « honte » de voler en avion) voit de plus en plus de voyageurs délaisser l’avion, trop polluant, trop émetteur de CO2, et voyager moins, pour des raisons environnementales. Les chiffres publiés cet été par Swedavia, l’entreprise qui gère les dix principaux aéroports suédois, confirment que cette tendance n’a rien d’anecdotique.

    Avec notre correspondant à Stockholm,  Frédéric Faux

    C’est ce qu’on appelle une descente en chute libre. En juillet de cette année, le nombre de passagers qui a transité sur les dix plus grands aéroports suédois, en empruntant des vols intérieurs, a baissé de 11%, en comparaison à juillet 2018. Si l’on prend comme référence la période qui va de janvier à juillet, la baisse était déjà… de 8%.

    « Honte » de prendre l'avion

    C’est une illustration concrète du flygskam, la « honte » de voler pour des raisons environnementales. Cette tendance, qui profite largement au train, s’est installée durablement parmi les Suédois, très sensibles au changement climatique et à ses conséquences. Du côté de Swedavia, qui gère ces aéroports, on insiste sur le fait que prendre l’avion en Suède va devenir de moins en moins polluant.

    Un flygskam regardé avec attention

    En 2020, les installations aéroportuaires seront toutes neutres en carbone. En 2025, ce sera aussi le cas de 5% du carburant fourni aux compagnies aériennes. Cela incitera-t-il les Suédois à reprendre l’avion ? On ne le sait pas encore. Mais ce qui se passe dans le royaume nordique est regardé avec attention… par toute l’industrie aéronautique !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.