GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: Jeremy Corbyn se pose en ultime recours

    media Le chef du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn propose de prendre la tête d'un gouvernement intérimaire pour empêcher un Brexit sans accord le 31 octobre 2019. Oli SCARFF / AFP

    Le chef du parti travailliste britannique s’est proposé pour prendre la tête d’un gouvernement intérimaire si la situation le permettait. Un groupe de députés s’organisent pour empêcher un Brexit sans accord et tentent ainsi de destituer le gouvernement de Boris Johnson, si celui-ci venait à forcer un divorce dur. La Constitution du Royaume-Uni veut qu’en cas de destitution un nouveau gouvernement par intérim soit nommé.

    Boris Johnson a un problème d’arithmétique parlementaire. Depuis l’élection partielle où son parti conservateur a subi son premier revers électoral au profit du parti libéral-démocrate, il est devenu clair que l’étape du Parlement serait très compliquée pour le gouvernement. Les Tories ne possèdent qu’une majorité technique d’un seul siège, ce qui fragilise fortement le Premier ministre.

    Pour tenter de bloquer un Brexit sans accord promis par le chef du gouvernement, l’opposition menée par les travaillistes s’apprête à organiser un vote de défiance dès la rentrée parlementaire. Un vote qui pourrait pousser Boris Johnson à la démission en cas d’échec. Un gouvernement intérimaire serait alors mis en place et des élections législatives seraient organisées.

    Le chef des travaillistes, Jeremy Corbyn s’est alors présenté comme dernier recours pour empêcher un Brexit sans accord et pour prendre la tête de ce gouvernement d’intérim. Mais le chef des travaillistes, qui ne fait pas l’unanimité même au sein de son propre parti, n’a pas reçu l’approbation de la libérale-démocrate Jo Swinson. Cette dernière a suggéré à sa place l’ancienne vice-chancelière travailliste Harriet Harman ou encore l’ex-chancelier Ken Clarke, lequel a déclaré ne pas être contre l’idée de devenir un jour Premier ministre par intérim.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.