GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • EuroVolley 2019: l'équipe de France domine la Finlande trois sets à zéro (25-16, 25-23, 25-21) et se qualifie pour les quarts de finale
    Europe

    Migrants: l'Open Arms ne peut pas accoster en Espagne, la situation reste figée

    media Après le refus de l'ONG Open Arms d'accoster à Algésiras en Espagne, la situation reste figée en Méditerranée. ALESSANDRO SERRANO / AFP

    Depuis une quinzaine de jours, le navire humanitaire Open Arms stationne devant l'île italienne de Lampedusa. Une centaine de migrants restent toujours bloqués face à l’intransigeance de l’Italie, qui refuse obstinément de les accueillir. Alors que la situation sur le bateau se dégrade de jour en jour, l’Espagne a proposé d’ouvrir ses ports au navire. Mais l’équipage a refusé. La situation paraît désormais figée.

    L'Open Arms n'a toujours pas bougé. Il est toujours à 800 mètres de la côte face à une plage non loin du port. « L'île accueille depuis toujours des migrants », a confié un habitant ce lundi matin à notre envoyé spéciale à Lampedusa, Juliette Gheerbrandt. Il ajoute que la population est très divisée sur cette question.

    Mais rien n'a vraiment changé ces dernières années, et en ce moment l'heure est aux vacances sur l'île italienne. La saison bat son plein et la présence de l'Open Arms ne semble pas troubler les vacanciers.

    L'opposition espagnole vent debout contre la décision de Pedro Sanchez

    L'ONG Proactiva Open Arms a publié un nouveau communiqué ce lundi matin. Elle juge incompréhensible l'accord qu'aurait trouvé l'Espagne pour envoyer les migrants aux Baléares.

    L'île est à plus de trois jours de route alors que les côtes où navigue le navire sont en vue. La situation à bord devient catastrophique. « Il est urgent d'en finir avec cette situation inhumaine », termine le communiqué.

    L'initiative du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, d'accueillir le navire de l'ONG a provoqué une levée de boucliers de l'opposition, comme le rapporte notre correspondant à Madrid, François Musseau.

    « La moindre des choses est de nous avertir auparavant », a réagi José Ignacio Landaluce, le maire d’Algésiras, en Andalousie. Il est très en colère contre le chef du gouvernement socialiste.

    À ses yeux, le débarquement des migrants de l’Open Arms dans sa ville est « une lubie irréalisable », car le navire est « beaucoup trop loin et, dans tous les cas, cela relève du marketing angélique ». « On ne peut pas accueillir tous les rescapés en mer », a-t-il conclu.

    Le son de cloche est le même pour l’ensemble du Parti populaire espagnol, le grand parti de l’opposition conservatrice. Son dirigeant en Andalousie Juanma Moreno a demandé à Pedro Sanchez d’en finir avec « les effets d’annonce ».

    « Les migrants se trouvent à côté des côtes italiennes, c’est là qu'ils doivent débarquer et certainement pas en Espagne », a-t-il ajouté.

    La presse conservatrice comme Abc ou El Mundo enrage aussi contre « l’irresponsabilité du leader socialiste », qui déjà l’an dernier avait accueilli les migrants du navire Aquarius, dans le port de Valence.

    Pour le parti libéral Ciudadanos, il faut définir une politique européenne commune d’accueil des réfugiés en mer. Et certainement pas « être à la merci des annonces imprévisibles de Pedro Sanchez ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.