GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Feux de forêts dévastateurs à Grande Canarie

    media Un hélicoptère transporte de l'eau sur un feu de forêt, dans le village de Guia, sur l'île de Grande Canarie, le 19 août 2019. REUTERS/Borja Suarez

    L'île touristique espagnole de Grande Canarie (îles Canaries), située au large de la côte nord-ouest de l'Afrique, est ravagée par un troisième incendie en moins de dix jours, qui restait lundi hors de contrôle.

    Le feu « est au-delà de nos capacités d'extinction », a déclaré à la presse Federico Grillo, le chef des services d'urgence de l'île espagnole de Grande Canarie, au large des côtes marocaines, dans la nuit de dimanche à lundi. Le ton alarmiste est clair sur la gravité de la situation.

    Démarrées samedi dans le centre montagneux de l'île, les flammes ont déjà parcouru 6 000 hectares et ont poussé des milliers de personnes à évacuer leurs foyers. Les flammes ont atteint 50 mètres de hauteur par endroits, empêchant les quelque 700 pompiers et autres corps mobilisés de s'y attaquer, même à l'aide de moyens aériens. « La situation est mauvaise, très mauvaise. Nous en avons pour deux jours » au moins, a reconnu Federico Grillo, évoquant les températures élevées, le vent et les pluies de cendres pouvant causer de nouveaux départs de feu.

    Cette île est très touristique : presque 14 millions de touristes l'an dernier, 40% des emplois de l'archipel. Aucune victime n'est pour le moment à déplorer. Une centaine de personnes ont dû être « confinées » dans un centre culturel à Artenara.

    Par ailleurs, elle possède de nombreux espaces protégés. Le feu s'étend déjà sur une zone classée réserve de la biosphère par l'Unesco et est entré dans le parc naturel de Tamadaba, forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de Grande Canarie. Le territoire touché comprend également le paysage de montagnes et grottes de Risco Caido, vestige d'une civilisation pré-hispanique classé en juillet au patrimoine culturel de l'Unesco.

    Le village de Moya (Grande Canarie) cerné par les flammes, le 18 août 2019. REUTERS/Borja Suarez

    (AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.