GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Feu vert des eurodéputés au commissaire hongrois, dernier candidat de l'équipe Von der Leyen à être approuvé (sources parlementaires)
    • La restitution par la Russie des navires à l'Ukraine «contribue à renforcer la confiance», selon l'Elysée
    • Hong Kong: des dizaines de protestataires s'enfuient du campus assiégé (journaliste AFP)
    • En Libye, au moins sept civils ont été tués dans un raid aérien lundi une usine en banlieue sud de Tripoli (ministère de la Santé)
    • Elections en Biélorussie: «un manque de respect» pour la démocratie (observateurs)
    • Sport-économie : l’entreprise américaine Airbnb devient l'un des principaux sponsors du Comité international olympique (CIO) jusqu'en 2028
    • La Russie rend à l'Ukraine trois navires militaires ayant été capturés il y a un an (ministère)
    Europe

    Crise politique en Italie: discours très attendu de Conte devant le Sénat

    media Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, doit s'exprimer ce mardi 20 août devant le Sénat. REUTERS/Alberto Lingria

    Comment l'Italie va-t-elle sortir de la crise politique provoquée, début août, par le ministre de l’Intérieur ? Fort des sondages donnant la Ligue, son parti d’extrême droite, en tête des intentions de vote, Matteo Salvini a rompu son alliance avec le Mouvement 5 étoiles et réclamé des élections anticipées. Le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, s'exprime ce mardi 20 août devant le Sénat.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    La solution à la crise en cours en Italie ne sera sans doute pas trouvée ce mardi, jour où le président du Conseil, Giuseppe Conte, doit s’exprimer devant le Sénat. Mais ce passage devant la chambre haute du Parlement peut permettre d’éclaircir les rapports de force entre les partis favorables à des législatives anticipées et ceux qui y sont opposés.

    La situation politique est totalement loufoque dans la péninsule. Matteo Salvini, qui voulait imposer une motion de défiance contre le chef du gouvernement, réalise désormais qu’il n’a pas joué la bonne carte au bon moment. Il serait prêt à faire marche arrière et embrasser de nouveau ses ex-alliés 5 étoiles. Mais le mouvement assure que tout est fini avec le « traître Salvini ».

    Giuseppe Conte va-t-il démissionner ?

    Le Parti démocrate, première force d'opposition, est quand à lui divisé. Le courant de Matteo Renzi serait favorable à un accord avec les 5 étoiles, et même avec ce qu’il reste de Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi, pour « sauver l’Italie du péril salvinien ». Les troupes du leader du PD, Nicola Zingaretti, estiment qu’il faut un retour aux urnes, car démocrates et populistes ne feraient pas bon ménage.

    Giuseppe Conte aurait préparé un discours très dur contre Matteo Salvini. Après l’avoir prononcé devant le Sénat, il pourrait présenter sa démission au chef de l’État, le président de la République Sergio Mattarella, ce qui ouvrirait la voie à des consultations, soit pour former un nouveau gouvernement, soit pour dissoudre les deux chambres du Parlement.

    Quasi inconnu avant d'entrer en politique, Giuseppe Conte était déjà allé cet été jusqu’à endosser le rôle d’opposant à son ministre de l'Intérieur.

    Une dissolution à l'horizon

    Ainsi plus grand monde ne croit à un scénario de réconciliation en Italie. Le chef de file des 5 étoiles a d'ailleurs laissé entendre que la fin était actée avec cet hommage rendu à Giuseppe Conte :  « Quoi qu'il arrive, a-t-il écrit sur sa page Facebook,  je tiens à vous dire que ce fut un honneur de travailler avec vous au sein de ce gouvernement ».

    On se dirige donc à grands pas vers une dissolution de la coalition mais reste à savoir par quoi sera remplacé l'attelage qui a gouverné pendant 14 mois. Il y a un scénario évident sur la table, celui que réclame Matteo Salvini : des élections anticipées. Le chef de la Ligue a de sérieux atouts dans sa manche avec une importante avance dans les sondages - autour de 36% - et des alliés qui se disent prêts à faire campagne et à gouverner avec lui, comme la droite de Silvio Berlusconi et l'extrême droite Fratelli d'Italia.

    Reste aussi la possibilité d'un gouvernement technique pour au moins aller jusqu'à l’établissement et le vote d'un budget cet automne. L’instabilité politique pèse en effet sur la situation économique de l'Italie, la troisième économie de la zone euro.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.