GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Pologne: démission soudaine du vice-ministre de la Justice

    media Le vice-ministre de la Justice polonais Lukasz Piebiak ici le 22 novembre 2018, a démissionné. Agencja Gazeta/Slawomir Kaminski

    La démission de Lukasz Piebiak mardi 20 août de son poste au sein du gouvernement intervient quelques heures seulement après les révélations du site d’information Onet.pl. L’ex-ministre aurait organisé une campagne de haine et de diffamation sur internet et par courriers anonymes. La cible : des juges critiques à l’égard du pouvoir ultra-conservateur et de ses récentes réformes très contestées de la justice.

    Avec notre correspondant à Varsovie,  Thomas Giraudeau

    Le site d’information Onet.pl publie les échanges entre le vice-ministre de la Justice et une femme prénommée Émilia.

    Celle-ci a envoyé à des milliers de personnes des courriels et courriers anonymes colportant de fausses informations sur un juge polonais, critique du pouvoir actuel.
    La campagne diffamatoire a été validée par le vice-ministre, qui a même donné à Émilia des informations confidentielles et l’adresse de plusieurs destinataires des courriers.

    Paulina Kieszkowska-Knapik est avocate à Varsovie. Elle participe à l’initiative « Tribunaux libres » : « C’est la première fois qu’un membre du ministère est impliqué dans des activités criminelles de diffamation, de diffusion de données personnelles et d’envoi de ces données à des personnes non autorisées. Ce n’est pas seulement dégoûtant, c’est illégal. »

    Lukasz Piebiak a démissionné pour ne pas remettre en cause, dit-il, « le succès des réformes judiciaires qu’il a menées ». Depuis leur mise en œuvre, des juges critiques à l’égard du pouvoir font aussi l’objet de procédures disciplinaires.

    « On pouvait imaginer que cela arrive, mais c’est très choquant que cela vienne du vice-ministre de la Justice, qui est lui-même un juge. Que vont penser les citoyens polonais des gens au pouvoir ? Vous ne pouvez pas collaborer avec des haineux. »

    Le vice-ministre de la Justice a annoncé qu’il portait plainte contre le site d’informations. Il dénonce des calomnies à son sujet.

    → Réécouter : Pologne: l'indépendance de la justice en péril

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.