GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La France s'oppose à l'accord UE-Mercosur et met en cause le président Bolsonaro

    media Le président Emmanuel Macron a annoncé s'opposer à l'accord UE-Mercosur en accusant Jair Bolsonaro d'avoir menti sur le climat. AFP Photos/POOL/Jacques Witt

    Le président français Emmanuel Macron estime ce vendredi 23 août que son homologue brésilien Jair Bolsonaro a « menti » sur ses engagements en faveur de l'environnement et a annoncé vendredi que dans ces conditions, la France s'opposait au traité de libre-échange controversé entre l'Union Européenne - Mercosur.

    « Compte tenu de l'attitude du Brésil ces dernières semaines, le président de la République ne peut que constater que le président Bolsonaro lui a menti lors du Sommet (du G20, ndlr) d'Osaka », a déclaré l'Elysée, estimant que « le président Bolsonaro a décidé de ne pas respecter ses engagements climatiques ni de s'engager en matière de biodiversité ». « Dans ces conditions, la France s'oppose à l'accord Mercosur en l'état », poursuit la présidence française.

    Menaces aussi de l'Irlande

    Ce vendredi 23 août, L'Irlande a aussi menacé de voter contre l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur si le Brésil ne protège pas la forêt amazonienne en proie à de violents incendies. « Il n'y pas moyen que l'Irlande vote pour l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur si le Brésil ne respecte pas ses engagements environnementaux », a prévenu le Premier ministre irlandais Leo Varadkar.

    Du point de vue brésilien, le fait que cet accord ne soit pas signé va peut-être éventuellement générer quelques tensions mais, de toute façon, il n’y avait pas d’accord donc ça ne changera rien à la situation actuelle et, surtout, la perspective d’un accord de libre-échange avec les Etats-Unis est beaucoup plus intéressante pour le Brésil

    Grégory Vanel

    professeur d'économie à l'Ecole de management de Grenoble

    24/08/2019 - par Altin Lazaj Écouter

    Cette annonce intervient alors que des feux de forêt se propagent rapidement en Amazonie, avec des répercussions diplomatiques et une mobilisation des militants pour le climat. Le président brésilien Jair Bolsonaro, connu pour son positionnement climato-sceptique, est particulièrement sous pression après avoir soupçonné les ONG d'être responsables des feux de forêt.

    ►À écouter aussi : Aujourd'hui l'économie - Pourquoi l’accord UE-Mercosur déchaine ses opposants

    L'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) a été signé fin juin, après vingt ans de tractations et a immédiatement provoqué une levée de boucliers, en particulier au sein du secteur agricole, notamment en France et en Irlande.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.