GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    Afrique

    Espagne: 155 migrants franchissent la frontière dans l’enclave de Ceuta

    media Plusieurs migrants sont restés accrochés à la clôture de barbelés en tentant de franchir la frontière. REUTERS/Stringer NO RESALES

    Le 22 août 2018, 620 migrants parvenaient à escalader la frontière à Ceuta, une enclave espagnole dans le nord du Maroc. Ce vendredi 30 août, après un an sans incident, 155 migrants sont parvenus à escalader la même frontière. Provoquant de nombreux blessés parmi les migrants, ainsi que douze gardes civils espagnols.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    A Ceuta, petite enclave espagnole séparée du Maroc par huit kilomètres d’une haute clôture très difficile à escalader, tout le monde a été pris par surprise. On pensait que depuis un an, cette frontière était désormais presque impossible à franchir pour tous ceux qui tentent d’entrer illégalement en Espagne.

    Triple barrière métallique

    Or, sur quelque 200 migrants ayant tenté cette escalade, 155 ont réussi à passer l’obstacle, c’est-à-dire une triple barrière métallique haute de six mètres, et hérissée de bouts d’acier crochus très dangereux. Huit d’entre eux sont restés accrochés aux barbelés. Les gardes civils espagnols ont signalé « l’extrême violence » de ce qu’ils appellent « l’assaut » : les migrants étaient en effet équipés de bâtons, de pierres, de barres de fer.

    En Espagne, l’opposition s’en est prise au gouvernement socialiste, accusé de mollesse et de laxisme. Un gouvernement socialiste qui se tourne de son côté vers les autorités marocaines, lesquelles affirment avoir stoppé l’accès vers la frontière de 400 migrants et soutiennent ne rien savoir de ces 155 personnes.

    Renforts techniques et humains réclamés

    Du côté des policiers espagnols, on réclame des renforts techniques et humains, et on se déclare impuissants lorsque des afflux massifs de ce genre se produisent le long de cette frontière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.